naturisme

[ NATURISME ] Bretagne : les fesses au grand air

Créé le : 28/07/2019
© Club Naturiste de Bretagne Sud

Par Stéphanie Biju

Bien au-delà d'un bronzage intégral, le naturisme affiche des valeurs de tolérance et de « vie vraie », qui semblent séduire de plus en plus, avec 11 millions de Français qui se disent « prêts » à tenter l’expérience. La Bretagne a ses adeptes. Rencontrés sur la plage, dans un camping ou sur un chemin de randonnée, tous évoquent une grande sensation de liberté, de bien-être et de lâcher-prise. Et invitent à tenter l'expérience. « Le naturisme, pour le comprendre, il faut le vivre ! ». Qu'on se le dise…

En ce mercredi printanier ensoleillé, et alors que les beaux jours peinent à s'installer en Bretagne, Liliane (1) a carrément tout enlevé ! La septuagénaire profite d'un bain de soleil sur la plage naturiste de Kerver, en presqu'île de Rhuys (56), où elle a ses habitudes depuis des années. « J'y venais avec mes fils. Maintenant, j'y emmène mes deux petites-filles, de 15 et 8ans, pendant leurs vacances. Elles ont toujours un temps d'hésitation mais… il ne leur faut généralement pas plus d'une journée pour se retrouver, elles aussi, les fesses à l'air !...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

[ NATURISME ] Au cœur de l'Auvergne, « tout nu et tout bronzé » ?

Créé le : 23/07/2019
Photo : S Reyne

Par Sonia Reyne

Pourquoi vivre nu en vacances : envie de liberté, de confort, ou militantisme écolo, égalitarisme social ? Loin des plages de sable fin, au cœur de l'Auvergne, certains choisissent simplement de vivre leur relation à la nature et aux autres en totale congruence.

Ils sont trois,  Marc, Pascale et Michèle, membres du bureau, habillés de pied en cap, en cette fin d'après-midi sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, au cœur de l'Auvergne. Au mois de mai, la température n'est pas très clémente dans le massif central. A 800 mètres d'altitude, le camping la Serre de Portelas offre un panorama exceptionnel sur la vallée de la Monne, le Forez, le Livradois et les monts du Sancy. Les membres de l'association propriétaire du camping profitent du week-end pour faire une pause naturiste. Certains sont habillés, d'autres portent uniquement un tee-shirt et des chaussures, quelques rares sont en peignoir au sortir de la douche.

Voilà 56 ans, un groupe de naturistes clermontois achetait ici un bout de terrain pour pouvoir vivre nu dans la nature, tranquillement. « Très rapidement, ils se sont structurés en association » précise Marc, son président. La philosophie de ces quelques fondateurs est claire. « Ils avaient envie de vivre en harmonie avec la nature, dans le respect de soi-même et des autres », ajoute Marc. Pascale et Michèle renchérissent sur cette vision commune du naturisme. « C'est une...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

[ NATURISME ] La liberté à fleur de peau en Occitanie

Créé le : 23/07/2019

Par Céline Cammarata

Chaque année, en France, considérée comme « le berceau du naturisme », 4,7 millions de vacanciers décident de faire tomber le maillot et optent ainsi pour cette pratique. Parmi eux, près de 50% sont des étrangers. L’Hexagone confirme ainsi sa première place comme destination touristique naturiste mondiale et offre la plus importante capacité d’hébergement naturiste d’Europe. Dans le Gard, le village Saint-Privat de Champclos accueille ainsi les adeptes de la pratique.

Naturistes de naissance, leur philosophie de vie les conduit vers l’acceptation de soi. Rencontre avec Adam et Eve, version 2019, dans un écrin de verdure à Saint-Privat de Champclos, au domaine de la Sablière. Comme au bout de nulle part, après une petite route qui chemine dans la verdure, me voilà arrivée au camping du domaine de la Sablière à Saint-Privat de Champclos. J’y ai rendez-vous avec Gaby Cespédes, une « pionnière » du naturisme. Fermée par des barrières, l’entrée du camping signe la fin de la route. Sur 70 hectares, dans les collines du Gard provençal, à perte de vue, les falaises, la rivière et ses berges. Restaurants, piscines, sauna, superette, crêperie, tout est disséminé. Les différents habitats et emplacements de camping arborés bénéficient d’une vue imprenable. Des arches - creusées naturellement dans le calcaire des collines - pour certains, les ruines du château pour d’autres... Gaby se souvient : « En 1974, nous étions venus faire du camping sauvage avec mon mari. Il est tombé amoureux de cet endroit. » Ils n’en repartiront plus. Et ouvriront quelques emplacements un an après. Si vous lui demandez comment elle est venue au naturisme,...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

[ NATURISME ] Liberté ou engagement, les raisons de faire tomber le maillot - Escale en Provence

Créé le : 20/07/2019

Par Julien Dézecot

Chaque année, en France, considérée comme « le berceau du naturisme », près de 5 millions de vacanciers décident de faire tomber le maillot et optent donc pour cette pratique. Parmi eux, près de 50% sont des étrangers. L’Hexagone s’inscrit ainsi à la première place comme destination touristique naturiste mondiale. A Bélézy, dans le Vaucluse, certains aspirent à se sentir libres, en harmonie avec la nature.

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager

S'abonner à naturisme