[INITIATIVE] Railcoop : Des citoyens reprennent le train en marche

Créé le : 08/07/2020
Photo :  C. Pelaprat

Quid de la gare de Figeac, tant pour le fret que pour les voyageurs ? (Crédit : C.Pelaprat)

Par Christophe Pélaprat

Railcoop, premier projet coopératif ferroviaire de France, s’est donné pour mission de remettre le train au service de tous les territoires, y compris les plus enclavés. Un projet citoyen qui entend palier le désengagement de la SNCF, de l’Etat et des collectivités, notamment dans le Lot où l’abandon des lignes gagne.

Penser le transport différemment, telle est l'ambition de Railcoop, premier projet coopératif ferroviaire de France. L'objectif : une réappropriation citoyenne du rôle du train, dans toutes ses dimensions de service public. Une aventure inédite qui prend ses racines dans le Lot.

On ne pouvait faire plus symbolique : la gare de Cajarc fut l'un des arrêts de la ligne Cahors-Capdenac dans la vallée du Lot, supprimée dans les années 80, aujourd'hui destinée à être reconvertie en voie verte. Cajarc est aussi l'un des lieux emblématiques de Quercy Rail, qui anima avec brio ce bout de voie ferrée jusqu'en 2004 avec son train touristique ; l'association défend toujours la sauvegarde de ce patrimoine ferroviaire et se bat contre l'abandon de la ligne.

C'est donc là que s'est créée Railcoop, le 30 novembre 2019, la première société coopérative d’intérêt collectif (Scic) dédiée au ferroviaire en France et, à priori, en Europe. Son but : remettre le train au service de tous les territoires.

 

Le rail comme un bien commun

...
La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager