En Occitanie, c'est le mois de l'architecture

Créé le : 18/05/2018

Du 18 mai au 18 juin se tiendra la seconde édition du Mois de l’architecture en Occitanie, avec pas moins d’une centaine de manifestations étendues sur toute la région, autour des questions de citoyenneté, mais aussi sociétales et environnementales. Un large programme de découvertes.

Cette manifestation coordonnée par la DRAC Occitanie s’appuie sur le réseau des Architectes conseils de l’État, des Unités départementales de l'architecture et du patrimoine (UDAP), des Écoles nationales supérieures d’architecture, de l’Union régionale des conseils d’architecture de l’urbanisme et de l’environnement (CAUE), des Maisons de l’architecture, des Parcs naturels régionaux, des Villes et pays d’art et d’histoire, des collectivités, des artistes et des associations. Les acteurs de ce réseau se mobilisent afin de développer ensemble l’information et la connaissance de l’architecture et de favoriser la sensibilité et la participation des publics.

Dans une constante diversité, le Mois offre à chacun de (re)découvrir l'architecture, avec un accent particulier mis cette année sur la participation du public, pour qu'elle soit encore un peu mieux vécue et comprise par tous : ateliers, rencontres, balades urbaines, visites commentées, résidences d’architecture, expositions ou conférences.

La DRAC s’inscrit dans la continuité des axes proposés par le ministère de la Culture en matière d’architecture : sensibiliser et développer la connaissance de l’architecture auprès des différents publics et notamment les jeunes, grâce à de nombreux ateliers participatifs. Passionnés, professionnels, étudiants, familles et enfants sont invités à venir découvrir l’architecture sous toutes ses formes et à nourrir la réflexion autour des questions de citoyenneté, sociétales et environnementales.

Diversité et unité

Diversité, autour de la multiplicité d’événements, cette année encore et dans la façon dont les professionnels pratiquent et développent leur art.
Unité, parce que, plus que jamais, l’architecture doit être un facteur de rassemblement ; une profession unie, face à un public toujours plus avide de conseils, d’accompagnement et de pratique de l’architecture.
« L’architecture est une expression de la Culture » de notre pays. Et sa pratique est « d’intérêt public » comme le dit la Loi de 1977. Mais combien de nos concitoyens sont encore éloignés d’un accès réel à l’architecture ? Aussi ce réseau d’acteurs associés à la DRAC a le devoir de faire connaître l’architecture, mais aussi de la faire pratiquer au plus grand nombre. C'est la vocation de ce « Mois ».

Cette année, la DRAC s’associe à la Maison de l’architecture Occitanie-Pyrénées pour produire un programme détachable dans la revue Plan Libre, disponible dans de nombreux lieux publics. Ce journal informe sur le monde de l'architecture, diffuse la culture de l'architecture et en défend les qualités.
L’Open Agenda (agenda électronique) recense toutes les manifestations, géo localisés sur une carte numérique. Après le Musée Soulages de Rodez, c'est le musée des vallées cévenoles - Maison Rouge - à Saint-Jean-du-Gard, réalisé par Vurpas Architectes, fraîchement inauguré en mars 2018, qui est à l'honneur cette année, sur le visuel de l’affiche 2018.

 

L'agenda est à consulter sur openagenda.com/mois-de-larchitecture-en-occitanie-2018 ou directement ci-dessous.

 

Stratégie nationale

La Stratégie nationale pour l'architecture a pour ambition de changer le rapport de notre société à l'architecture et de “réussir l'excellence ordinaire dans les espaces du quotidien”. L'objectif prioritaire est de valoriser une discipline et une pratique fondamentales pour le confort et la qualité de vie de tous. Un acte qui a plus que jamais besoin de la créativité et de l'inventivité des architectes et de leurs partenaires. Qu'il s'agisse de la qualité du bâti et du cadre de vie ou de l'aménagement des territoires urbains et ruraux, l'architecture apporte l'indispensable plus-value technique et esthétique, fonctionnelle et d'usage, sans pour autant surenchérir les coûts de construction. L'un des axes prioritaires de cette stratégie est de “sensibiliser et développer la connaissance de l’architecture par le grand public, notamment les plus jeunes et l’ensemble des acteurs publics et privés de la construction”, en développant des actions de formation, de diffusion et d'échange.
 

Partager