[ LA SÉLECTION DES LIBRAIRES ] Ma fabuleuse aventure avec les bourdons de Dave Goulson

Créé le : 23/07/2019
Ma fabuleuse aventure avec les bourdons, Dave Goulson, traduit par Jeremy Oriol, éditions Gaïa, 22€
Mais quelle mouche les a piqués ? Interloqués ou révoltés, pragmatiques ou rêveurs, lanceurs d’alerte, poètes ou romanciers, des auteurs, sélectionnés par des libraires qui diffusent Sans transition !, manient la plume et l’encre pour dire leurs convictions en termes d’écologie et d’humanisme. Des mots forts, percutants, qui tantôt interpellent, tantôt bousculent ou touchent, mais qui, jamais, ne laissent indifférents. Sans Transition ! vous donne à lire ces extraits dans son dernier numéro, en vous souhaitant un bel été.

 

Le mot de Romain Allaire, libraire à A la Lettre Thé, à Morlaix
Dave Goulson est un scientifique anglais spécialiste des bourdons qui nous livre ici un texte particulièrement original et documenté sur la vie des bumblebees - bourdons en anglais. Ce récit va vous faire voyager de la Nouvelle-Zélande à l’Ecosse en passant par la Suède, et vous faire découvrir l’importance de ces insectes pollinisateurs qui nous sont indispensables. Un livre optimiste bourré d’humour qui souligne l’importance de la biodiversité.

Ma fabuleuse aventure avec les bourdons Dave Goulson

Extraits compilés du chapitre 1 Bombus Subterranus, du chapitre 15 Chez les Bourdons et du chapitre 17 Le retour de la reine

« Au XVIIIe siècle, un agronome britannique dénommé Charles Townshend encouragea une rotation sur quatre ans en intégrant successivement le froment, le navet, l’orge et le trèfle. L’azote fixé par le trèfle augmentait la fertilité du sol pour les années suivantes, améliorant les rendements, etce modèle fût largement adopté. Représentons-nous un instant la Grande-Bretagne il y a un siècle : une mosaïque de petits champs, avec des céréales et des tubercules entremêlés de jachères de trèfles et de prairies permanentes. Pas d’engrais artificiels, pas de pesticides. Des tas et des tas de bourdons heureux. [...] Il est extrêmement gratifiant de voir le grand champ d’herbe monotone que j’ai acheté il y a dix ans se transformer lentement en pelouse fleurie. Chaque année, je découvre que de nouvelles espèces de fleurs sont arrivées on ne sait comment. J’en mets à jour le total, qui dépasse aujourd’hui les 130 espèces en comptant les arbustes et les arbres en bordure, et je suis sûr qu’il y en a d’autres à découvrir. Avec l’arrivée des fleurs en abondance, une myriade d’insectes sont revenus. [...] Bien entendu, avec toutes ces fleurs dans le pré, les bourdons sont eux aussi revenus en masse. Les bombus Sylvarum sont aujourd’hui des visiteurs quotidiens. Les bombus ruderarius sont aussi monnaie courante et se distinguent des bourdons des pierres, encore plus communs, par les soies rousses de leurs pattes. Les bombus ruderatus à longue langue restent rares, mais pointent régulièrement le bout de leur nez, se nourrissant principalement de trèfles des près. Toutes ses espèces sont excessivement rares en Grande-Bretagne, et c’est donc un bonheur de les voir prospérer ici. Nous commençons à peine à saisir la complexité des interactions entre les créatures vivantes sur terre, et pourtant nous choisissons souvent de dilapider l'irremplaçable, de mettre au rebut ceux qui nous maintiennent en vie et font qu'elle vaut la peine d'être vécue. Peut-être qu'en apprenant à sauver un bourdon dès aujourd'hui nous pourrions sauver le monde demain. »

Ma fabuleuse aventure avec les bourdons, Dave Goulson, traduit par Jeremy Oriol, éditions Gaïa, 22€

Partager