48 heures pour devenir un "super jardinier"

Créé le : 14/03/2017
Sans Transition ! Occitanie est partenaire des 48 heures de l'agriculture urbaine à Montpellier

Le printemps pointe son nez. L'occasion de se mettre au jardinage ! Les 48 heures de l'agriculture urbaine ont lieu ce week-end dans une dizaine de métropoles, dont Montpellier. Rencontre avec Sébastien Girault, co-organisateur de l'événement et fondateur du réseau social de jardiniers Oasis citadine.

Sans Transition ! Occitanie est partenaire des 48 heures de l'agriculture urbaine à Montpellier. Retrouvez notre dossier sur les fermes urbaines dans notre dernier numéro, en vente sur le stand de la manifestation, samedi et dimanche, place de la Comédie. 

ST : Les 48 heures de l'agriculture urbaine, c'est une première à Montpellier ?

SG : Oui. L'année dernière la première édition avait seulement eu lieu à Paris, organisée par l'association La Sauge. Cette année, l'événement est national et coordonné par la Sauge. Il a lieu en simultané dans plusieurs métropoles : Grand Paris – bien-sûr –, mais aussi Toulouse, Lille-Roubaix, Nantes, Strasbourg, Bruxelles et Montpellier.

ST : Justement, à Montpellier, quel sera le programme ?

SG : Le but est de faire découvrir l'agriculture urbaine de façon ludique et conviviale. De montrer que l'on peut produire une partie de son alimentation sur son balcon !

L'événement débute le samedi à 9h et se termine le dimanche à 17h. Nous aurons un stand sur la place de la Comédie pour informer les personnes sur le programme et les manifestations prévues. Nous proposons trois types de parcours pour s'initier à l'agriculture urbaine : un plutôt pratique (« les mains dans la terre »), un familial et un parcours découverte. Plus de 25 événements auront lieu aux quatre coins de la ville : ateliers semis, bouturage, greffes, construction de jardinières… et des ateliers plus artistiques avec, par exemple, la réalisation d'une fresque participative à base de collages.

Les moments forts seront un café philo, à la librairie Scrupule, sur le thème de « l'infiniment petit dans l'agriculture urbaine », samedi à 16 h. Et, le même jour, à la même heure, la présentation de différents porteurs de projets montpelliérains, au bar le Dôme. Toujours au Dôme, samedi, à 18h, aura lieu une conférence intitulée « Science ou citoyens, qui révolutionnera notre système alimentaire ? »

ST : Et à Toulouse ?

SG : L'événement est organisé par le collectif Green My City. On y retrouvera aussi une grande diversité de manifestations avec une trentaine d'événements prévus dans la métropole.

ST : A titre individuel, vous portez le projet « Oasis citadine », réseau social de jardiniers ?

SG : En effet, il s'agit de permettre aux jardiniers de partager leurs expériences potagères, de favoriser la diffusion du savoir et des techniques agroécologiques. Une première version de la plateforme devrait être disponible début avril. La saison du jardin commence. C'est le moment de s'y mettre. La nature ne nous attend pas !

 

Partager