[ LA SÉLECTION DES LIBRAIRES ] Renaissance écologique, 24 chantiers pour le monde de demain de Julien Dossier

Créé le : 30/07/2019
Mais quelle mouche les a piqués ? Interloqués ou révoltés, pragmatiques ou rêveurs, lanceurs d’alerte, poètes ou romanciers, des auteurs, sélectionnés par des libraires qui diffusent Sans transition !, manient la plume et l’encre pour dire leurs convictions en termes d’écologie et d’humanisme. Des mots forts, percutants, qui tantôt interpellent, tantôt bousculent ou touchent, mais qui, jamais, ne laissent indifférents. Sans Transition ! vous donne à lire ces extraits, en vous souhaitant un bel été.

Le mot du libraire :

L’auteur part de l’illustration d’une fresque du 14e siècle en Italie et la transpose à notre époque autour de 24 chantiers à mettre en œuvre immédiatement à travers des actions concrètes pour l’éco- logie. Le livre, assez costaud, s’adresse à un public averti.
 
" Le changement climatique qui découle des émissions produites par nos activités humaines déclenche des phénomènes météorologiques extrêmes. En laissant s’accumuler les gaz à effet de serre dans l’atmosphère, nous changeons le climat et déréglons la planète à l’échelle de ses mégasystèmes, les glaciers et les calottes glaciaires, les forêts primaires, les océans, et bouleversons le cours des fleuves, des courants, de la circulation de l’air. Ce faisant, nous modifions l’habitat d’innombrables espèces terrestres et marines. Nous modifions ainsi la chaîne alimentaire dont dépend l’humanité, et les plus vulnérables d’entre nous sont touchés en premier, ceux pour qui sécheresse ou chute des prises de pêche veulent dire famine, ceux pour qui les dépenses alimentaires pèsent proportionnellement le plus dans le budget. La faim et l’accès à l’eau sont des sources de conflits et de migrations. Plus de 68,7 millions de réfugiés ont ain si été dénombrés en 2017, soit 1 % de la population mondiale ! Le programme des Nations unies pour l’environnement estime qu’un milliard de Terriens sont des per sonnes déplacées contre leur gré.
Les conséquences du changement climatique bouleversent les éco systèmes, qui en retour contribuent au changement climatique. Ces « boucles de rétro-action » sont redoutables (et redoutées par les climatologues en particulier) parce qu’elles sont largement hors de notre contrôle. Le pergélisol du cercle polaire arctique fond, ce qui libère le méthane qui était piégé dans les sols gelés. Non seulement le méthane est un puissant gaz à effet de serre, mais la fonte des sols libère aussi des virus et bactéries qui y avaient été bloqués pendant de très longues périodes et face auxquels les espèces vi vantes sont très peu préparées, n’ayant pas développé des anti corps adéquats. Parmi ces joyeu setés, on ne trouve rien de moins que l’anthrax, célèbre pour avoir semé la panique dans des enveloppes piégées adressées à des médias et à des élus démocrates aux Etats-Unis en 2001. Voilà le genre de scénario que nous devons tenter d’enrayer, du moins de freiner. »
 
Découvrez son interview audio réalisée par Sans transition !
 
Renaissance écologique, 24 chantiers pour le monde de demain, Julien Dossier, éd Actes Sud, Domaine du Possible, 21,50 euros.

 

Partager