[ MIGRATIONS ] Un appel à notre humanité

Créé le : 18/06/2019

 Recueilli par Nicolas Troadec        

Pascal Brice a été pendant 6 ans le directeur de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra). Il a sorti un livre, Sur le fil de l’asile, édité chez Fayard, où il livre un témoignage de son expérience pour, dit-il, « contribuer à la réflexion à travers le caractère exemplaire, inspirant, du réel et de l’action ». Il fait aussi partie du comité d’accompagnement de l’association Migrations en questions.

Pourquoi avoir eu envie de raconter vos 6 années de mandat dans un livre ? Était-ce un besoin, après une expérience particulièrement marquante ?

C’est à la fois parce que c’était marquant, mais aussi parce que j’ai été frappé, pendant ces six années, par ce que j’ai très vite ressenti comme un abîme, entre ce qui concerne l’accueil des réfugiés et la réalité sociale du pays, qui est plus complexe et plus riche que ce que laissent penser les discours politiques, souvent simplistes. J’ai voulu livrer un témoignage et non un prêt-à-porter politique. C’est un récit. Parce que je crois beaucoup à l’idée que ce qui compte, dans l’action administrative et politique, c’est le réel. C’est donc d’abord le récit des multiples mobilisations, les portraits des demandeurs d’asile et des réfugiés, de ceux qui travaillent à leur accueil. Et aussi de ce qui traverse le tissu social, des doutes et des interrogations dans un moment de crise sociale et identitaire. Je souhaite que ce livre puisse contribuer à la réflexion à travers le caractère exemplaire, inspirant, du réel et de l’action.

« La politique de l’asile est une variable d’...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager