[ DÉSOBÉISSANCE CITOYENNE ] 500 euros d’amende requis contre les décrocheurs de portrait de Lyon

Créé le : 06/09/2019

Lyon, le 2 septembre 2019, une importante mobilisation citoyenne a lieu en ce jour de rentrée, en soutien aux militants climat qui comparaissaient au Tribunal de Grande Instance de Lyon. Pour ce troisième procès intenté suite à un décrochage de portrait présidentiel pour dénoncer l’inaction climatique et sociale du gouvernement, le procureur requiert 500 euros d’amende contre chacun des prévenus. Le délibéré sera rendu le 16 septembre.

Fanny Delahalle et Pierre Goinvic, 35 et 33 ans, deux militants pour le climat et la justice sociale ont passé le jour de la rentrée au tribunal. Ils comparaissaient pour “vol en réunion” suite à la réquisition d’un portrait d’Emmanuel Macron dans la mairie du 2e arrondissement de Lyon, le 21 février dernier. Cette action menée simultanément à Paris, Biarritz et Ustaritz avait lancé une vaste campagne de décrochages de portraits sur l’ensemble du territoire. Ils sont les premiers à avoir été interpellés, les premiers d’une longue série. 128 portraits ont depuis été décrochés et une répression très nette s’est abattue sur les militants d’Action Non-Violente COP21.

Un important rassemblement de soutien s’est tenu place Guichard (3e arrondissement de Lyon) tout au long de la journée. Un cortège composé de citoyens, des Marcheurs et Jeunes pour le climat de Lyon, Gilets Jaunes, de soutiens politiques, associatifs, scientifiques a ainsi accompagné les prévenus jusqu’à l’audience.

"Le gouvernement a dit aux organisations initiatrices de l’Affaire du Siècle qu'il répondait à ses obligations et à la loi alors qu'il ne respecte pas l'Accord de Paris. Je soutiens les actions non-violentes qui visent à alerter la population sur ce décalage", a déclaré Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France et témoin.

Marin Bisson s’est exprimé pour Youth For Climate : “Durant les deux heures de ma rentrée ce matin, j’ai réfléchi et je n’ai pas compris pourquoi des gens étaient jugés pour leur combat légitime pour la justice climatique.”

La journée a été rythmée par de nombreux temps forts pour marquer la rentrée climatique à Lyon. Village associatif sur la Place Guichard, formations à l’action directe non-violente, ateliers, tables rondes sur la Pollution de l’air [1] et la place de la publicité dans la Métropole de Lyon étaient au cœur des débats pour organiser les prochaines mobilisations.
 

128 décrochages et 17 procès dans tout le pays

Les actions non-violentes de désobéissance civile #DécrochonsMacron [2] visent à dénoncer le dangereux fossé entre les beaux discours prononcés du président français et son action concrète face à l’urgence climatique et sociale. Suite à la réponse insatisfaisante du gouvernement à l’Affaire du Siècle, recours lancé par quatre organisations et soutenu par plus de 2 millions de signataires, ces réquisitions ont permis de lancer l’alerte sur le double discours de la France, qui ne respecte pas les objectifs de l’Accord de Paris.

Six mois plus tard, 128 portraits ont été décrochés des murs des mairies de l’Hexagone par plus de 1000 activistes non-violents. La réponse des autorités a été répressive : 94 gardes à vue, 74 perquisitions, 57 personnes en procès, dans 17 procès différents. Dimanche 25 août, en plein G7 sur la côte basque, ANV-COP21 a défié l’interdiction de manifester en organisant une “Marche des portraits” rassemblant plus de 900 personnes et des portraits du président Macron réquisitionnés dans tout l’Hexagone [3].

Fanny et Pierre, avant leur entrée au Tribunal, Lyon le 2 septembre . Photo : Alternatiba Rhône.

Lundi à Lyon, le procureur a requis 500 euros d’amende contre les deux prévenus. Le délibéré sera rendu le 16 septembre prochain. Les prochains procès #DécrochonsMacron auront lieu à Paris le 11 septembre et à Orléans le 13 septembre.

[1] https://alternatiba.eu/rhone/tag/pollution-de-lair/ 

[2] https://decrochons-macron.fr/

[3] https://anv-cop21.org/g7-portraits-de-macron-marchent-bayonne-malgre-linterdiction/

> Plus d'infos

Partager