[APE] MICROPLASTIQUES : 78% DES EAUX EN BOUTEILLE ANALYSÉES CONTAMINÉES

Publié le jeu 28/07/2022 - 14:43

Par Agir pour l'Environnement

Agir pour l’Environnement rend public ce jour un rapport d’analyse étudiant la présence de microplastiques dans les eaux embouteillées les plus vendues en France : Badoit, Carrefour, Cristaline, Evian (50 cl et 1 litre), Perrier, Vittel (33 cl et 1 litre), Volvic.

Sur neuf eaux analysées, sept contiennent des microplastiques
Dans le cadre de cette étude, Agir pour l’Environnement a mandaté le laboratoire Labocéa, spécialisé dans ce type d’analyses. Appliquant un protocole particulièrement prudent, Labocéa a identifié entre 1 et 121 microparticules de plastiques par litre. Au total, le laboratoire a mis en évidence quatre types de plastiques différents. Au vu de leur nature, il semble que l’essentiel de ces microplastiques proviennent de la bouteille, du bouchon et du processus d’embouteillage. Soumises à de fortes chaleurs et à la lumière, ces bouteilles d’eau pourraient relarguer des quantités de microplastiques encore plus importantes.

L’eau destinée aux enfants est la plus contaminée !

C’est la Vittel Kids qui détient le triste record du nombre de microplastiques dans ces analyses avec 40 particules pour la bouteille de 33 cl (donc 121 particules par litre). A raison d’une moyenne de 131 litres d’eau embouteillée consommées par an, un enfant est donc susceptible d’ingérer, pour ce simple usage, près de 16 000 microparticules de plastique chaque année.

Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastiques

Ces résultats sont une nouvelle illustration de l’omniprésence du plastique dans nos vies, jusque dans l’eau en bouteille ! Le plastique n’est pas une matière inerte et biodégradable : il a tendance à se fragmenter en micro-débris et contamine ainsi nos corps et notre environnement. En moyenne, nous ingérons 5 grammes de plastique par semaine, soit l’équivalent du poids d’une carte de crédit, via l’eau que nous buvons et des aliments comme les produits de la mer, le sel, la bière…

Ces résultats viennent également confirmer les conclusions de plusieurs études scientifiques sur le sujet et d’un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé qui reconnaissait déjà en 2019 l’importance de la contamination de l’eau par les microplastiques.

Pour Agir pour l’Environnement : « Il est inacceptable de laisser les industriels de l’eau embouteillée vendre une eau polluée aux microplastiques, mais présentée comme soi-disant « pure » et en plus 300 plus chère que l’eau du robinet ! L’Etat doit protéger notre santé et l’environnement, en priorité celle des enfants, en faisant en sorte que la chaîne alimentaire ne soit pas polluée aux microplastiques. Il faut sortir du plastique jetable au plus vite, en commençant par interdire les bouteilles en plastique ».

Responsable d’une montagne de déchets, les bouteilles en plastique peuvent être aisément remplacées par les nombreuses alternatives déjà disponibles : eau du robinet, gourdes, fontaines d’eau, verre consignable, pour sortir de la logique du tout jetable par une économie circulaire vertueuse face aux défis environnementaux.

Plus d'infos