Un pas vers un TOIT

Créé le : 25/03/2018
V. Vertus

En France, 3,5 millions de personnes sont pas ou mal logés. Face au manque d’offres d’hébergement et de logement en Haute-Garonne, et plus globalement, pour lutter contre la précarité, une association toulousaine innove. Avec ses chalets écologiques en bois démontables, Bois & Cie répond à un besoin de logement social mais aussi d’insertion en employant des salariés en difficulté.


QUAND LE BOIS JOUE LA CARTE DU LIEN SOCIAL

Utiliser le bois comme un outil d’insertion, c’est le but de Bois & Cie. Cette association toulousaine a décidé de monter Toits & Cie, un projet d’éco-construction d’habitats démontables et pérennes pour les plus précaires. Avec une originalité : employer pour son chantier des salariés en difficulté. Sur les 30 salariés que compte l’atelier de production, 21 bénéficient d’un contrat d’insertion.

Par Vanessa Vertus

Un vaste hangar niché au fond d’une cour du quartier de la Patte d’Oie à Toulouse. C’est ici que se trouve l’atelier de production d’habitats de Bois & Cie. Créée en 2005, cette association avait été pensée au départ comme un atelier de partage de savoir-faire autour du bois. Depuis plus d’une décennie, des passionnés se réunissent pour fabriquer meubles et autres objets en réutilisant des rebuts de bois. Il y a quelques années, l’association prend un tournant : celui de créer des habitats démontables en bois pour des publics précaires. Le projet n’est pas le fruit du hasard. Depuis 2009, Bois & Cie accueille des salariés en contrat d’insertion et constate que difficultés à s’insérer professionnellement et à trouver un logement sont liées. En 2015, l’association décide de faire du logement social pérenne son cœur d’activité et lance le projet Toits & Cie de manière très artisanale. « Au début, des menuisiers, des charpentiers, des ingénieurs capables de réaliser des études thermiques, tous adhérents de lassociation, ont travaillé sur différents prototypes », souligne Chloé Viennot, co-directrice du projet....

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager