Le Moulinage des rivières redonne vie à une usine textile

Créé le : 30/01/2019
L'installation d’une banderole textile de 60 m sur le grand séquoia de Pélussin. © Catherine Robert

Par Coline Vernay

Jusqu’en 1964, on fabriquait des fils de soie dans l’ancien moulinage Gabert, de Pélussin (Loire), dans le parc naturel du Pilat. Une association, le Moulinage des rivières, veut transformer cette ancienne usine textile en un lieu de vie et de travail pour les habitants et les artisans locaux. L’ouverture de ce tiers-lieu est prévue pour la fin de l’année 2019.

La variété des profils engagés dans l’association du Moulinage des rivières le dote d’une belle palette de compétences et de sensibilités : « Chaque personne apporte quelque chose », présente Odile Proust. La présidente de l’association, chargée des métiers d’art à la chambre de métiers et de l’artisanat de Vienne, est habitante de Chavanay. Cette commune est située en contrebas de l’ancienne usine textile du moulinage Gabert, bâtiment au cœur des préoccupations de l’association.

Le Moulinage des rivières souhaite rénover le bâtiment et lui donner plusieurs fonctions, dans le but de conjuguer patrimoine, emploi, culture et nature. Sur les deux étages du bâtiment, qui s’étale sur plus de 270 m² de surface, l’objectif est d’abord la sauvegarde du patrimoine et le soutien à l’emploi en milieu rural, avec la création d’espaces de travail et la mutualisation du matériel et des services. Pour cela, des ateliers pourront être loués par des artisans au rez-de-chaussée et au deuxième étage.
Second objectif : accueillir du public, pour permettre le...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager