Habitat partagé : l'avenir en commun

Créé le : 07/05/2018
Le bâtiment Chamarel, situé dans le quartier populaire des Barges à Vaulx-en-Velin, a été conçu sur 4 étages avec l’appui d’un cabinet d’architecte spécialisé en éco-construction. © L. Piazza

En juillet 2017, dans la banlieue lyonnaise, est née la première coopérative d’habitants de seniors. Une expérience humaine riche, portée par des valeurs fortes : non- spéculation, partage, mixité sociale, solidarité, écologie… Autant d’ingrédients qui permettent aux membres de Chamarel de prendre leur vieillissement en main et d’afficher leur logement comme une alternative crédible à la maison de retraite.

Par Leïla Piazza

À l’extérieur, rien ne semble le distinguer des autres. Et pourtant, cet immeuble de Vaulx-en-Velin n’est pas tout à fait ordinaire. Dans le hall d’entrée, à côté des traditionnelles boîtes aux lettres, des panneaux d’affichage annoncent des réunions, des tours de ménage… Des portes mènent vers une salle commune, une buanderie, un atelier, une cave ou encore un local à vélo partagés. En juillet 2017, 18 personnes, âgées de 56 à 72 ans, ont emménagé dans la première coopérative d’habitants de séniors. L’immeuble Chamarel (Coopérative d’HAbitants, Maison Résidence de l’Est Lyonnais) compte 16 appartements mais aussi nombre d’espaces où on« collectivise », selon le vocabulaire employé. Les machines à laver, les outils, le matériel sportif et la cave sont par exemple partagés. Équipée d’une cuisine, la salle commune sert lors des réunions hebdomadaires du groupe, suivies d’un repas convivial. Mais « c’est aussi là que l’on reçoit nos amis et nos familles »,explique Hélios Lopez, l’un des membres de Chamarel. Les appartements sont en effet de taille restreinte. Mais l’immeuble possède deux chambres d’amis,...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager