Des cueillettes solidaires et anti-gaspi

Créé le : 16/12/2015

L'association grassoise Renouer organise des « cueillettes solidaires ». Depuis 3 ans, ses travailleurs en insertion et bénévoles récoltent des fruits voués à la perte chez des particuliers. Pour les revendre et payer une partie de leur salaire. 

Vergers abandonnés, personnes âgées dans l'incapacité de cueillir les fruits de leurs arbres... Les campagnes provençales et azuréennes sont jalonnées d'oliviers, d'orangers et autres pruniers dont les productions ne sont jamais ramassées. A Grasse, l'association d'insertion Renouer a eu l'excellente idée de valoriser ces denrées pour s'auto-financer.

« Social et écolo »

Depuis 2012, la structure intervient dans les jardins de particuliers via des « cueillettes solidaires ». « Nous répertorions des parcelles non-entretenues. Et nous proposons aux propriétaires de récolter les fruits » précise Sophie Allain, bénévole qui coordonne l'opération. Tous les ans, entre 10 et 15 employés en insertion participent au ramassage et à la valorisation des produits. L'action mobilise aussi des citoyens : « environ 150 personnes, enfants, adultes et retraités, se joignent régulièrement aux récoltes » explique Sophie Allain. C'est le cas de Françoise et Bernard Heim, « cueilleurs » depuis 3 ans. « La dimension à la fois sociale et écolo de l'initiative nous a tout de suite séduite » confie Françoise. « En plus l'ambiance est très chaleureuse » complète son mari.

Des produits locaux

Les paniers de Renouer ne désemplissent pas : « L'année dernière, nous avons récolté 6 tonnes d'agrumes. Et, il y a deux ans, 10 tonnes d'olives. Cette année, nous tablons sur 20 tonnes » affirme Sophie Allain. « Nous allons jusqu'à Menton. Sur la côte, des personnes ont hérité d'anciennes propriétés agricoles mais ne sont pas en mesure de ramasser leurs fruits » poursuit la coordinatrice. « Il nous arrive d'intervenir sur des terrains avec 30 ou 40 orangers. Les propriétaires sont ravis de savoir que tous ces produits ne seront pas perdus ». L'activité de l'association ne connaît pas de répit : ramassage du raisin en automne, des olives en hiver, oranges amères en février, cerises au printemps, pêches et prunes en été... Les fruits sont ensuite vendus à des grossistes ou des confituriers locaux. Et une partie de l'huile d'olive est achetée par le moulin chargé de le presser. Une boutique en ligne permet de commander les produits confectionnés avec les récoltes. Nouveauté : Renouer vient de recruter une cuisinière en insertion et a aménagé des locaux pour réaliser ses propres confitures maison. Autant de ventes qui permettent de pérenniser les emplois de l'association. Local et solidaire.

 

Plus d'infos :

 

www.renouer.com/nos-membres/la-cueillette-solidaire/

www.boutique.renouer.com

 

Photo : Salariés en insertion et bénévoles luttent contre le gaspillage au travers des cueillettes solidaires de l'association Renouer. © Renouer 

Partager