[PORTRAIT] L’art et la manière de Nelly Pons

Publié le ven 24/12/2021 - 11:00
© Antoine Combier

Par Quentin Zinzius

Auteure aux éditions Je passe à l’acte et Domaine du possible, ancienne directrice de Terre et Humanisme, association créée par Pierre Rabhi, Nelly Pons porte dans ses écrits une écologie résolument engagée, où l’art et la science se rencontrent et s’unissent pour défendre le Vivant.

« J’ai toujours dansé sur deux pieds ». Voilà une façon bien particulière qu’a Nelly Pons de résumer sa vie. Et difficile de la contredire : avec un double cursus scientifique et culturel, une passion pour la création artistique et un engagement profond pour le vivant, il y a de quoi avoir le tournis. Pour elle, le lien est pourtant évident :

« Le vivant a toujours été source d’inspiration et de création pour moi. C’est un lien profond que j’entretiens depuis l’enfance », raconte-t-elle. D’abord chargée de projet au Ballet d’Europe, puis assistante personnelle de Pierre Rhabi, avant de devenir directrice de Terre et Humanisme, Nelly s’est finalement mise à l’écriture il y a 4 ans. Une découverte qui lui a permis de trouver son équilibre. « L’écriture m’a permis de faire le lien entre mon engagement écologique et ma passion pour l’art », résume-t-elle.

« La première bataille écologique est culturelle »

« Faire le lien ». Avec Nelly Pons, cette phrase revient comme un refrain. Le lien entre la nature et les Hommes, le lien entre l’art et la science, le lien entre le vivant et l’imaginaire. Pour les créer, elle enchaîne les rencontres avec les scientifiques, qui alimentent inlassablement ses ouvrages. « Sans eux, il est impossible de comprendre précisément une thématique, reconnaît-elle, mais pour toucher les gens, il faut autre chose que des informations : il faut susciter des émotions ». C’est alors qu’intervient « son art ». « L’art a toujours dépassé les frontières, cassé les codes, reprend l’auteure. La première bataille écologique à mener est donc culturelle, parce qu’elle touche à nos modèles de société et la façon dont nous nous positionnons par rapport au vivant ». Un positionnement qu’elle raconte aux côtés de Cyril Dion dans son dernier ouvrage : Animal. À découvrir actuellement en librairie et au cinéma.