[Trophée ESS Mag2Auvergne ] L'ESS est "l'économie de demain"

Créé le : 03/04/2019

Le 11 avril prochain, auront lieu les 3e trophées de l’Economie sociale et solidaire Mag2Auvergne, à 18h, au siège de Clermont Auvergne Métropole. L’événement est organisé par la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) et le Mag2 Auvergne. Marion Canalès, adjointe à la mairie de Clermont-Ferrand en charge de l’ESS revient sur les perspectives de croissance de l’ESS dans la région.

Quelle place prend l’ESS aujourd’hui dans l’économie de Clermont Ferrand et sa région ?

Le poids de l’ESS dans la région, c’est 10% des entreprises et 11% des salariés. Localement et sur la métropole, c’est 1780 établissements, coopératives, mutuelles, associations… C’est un secteur avec une croissance à deux chiffres, qui ne décrochent pas dans le paysage économique. Après, ce qui est insatisfaisant, c’est que nous avons peu de chiffres fiables. Avec la Cress et la Métropole, nous lançons donc un observatoire qui permettra d’avoir des données plus précises et affinées.
Je pense que l’ESS est une économie à énergie positive, avec une plus-value sociale et environnementale. C’est l’économie de demain. Il ne faut pas la prendre comme une deuxième économie, parallèle à l’économie libérale.

Quand l’ESS a-t-elle vraiment décollé dans la région ?

Depuis 2014 et la loi ESS du 31 juillet. Elle a permis de montrer que l’ESS n’était pas faite d’actions marginales, menées par des farfelues. Le principe des monnaies locales a par exemple montré qu’il pouvait être très sérieux et pouvait même rémunérer des salariés. Les créations de Sociétés coopérative d’intérêt collectif (Scic) sont aussi un autre exemple : une librairie a été reprise sous cette forme à Clermont ; la Scop Ti a été créée dans le sud (après la reprise de l’ancienne usine Fralib par les salariés, NLDR). C’est un modèle qui s’est confirmé et qui s’exporte.

L’ESS est sur-représentée dans certains secteur (sport, spectacle, action sociale...) et absente dans d’autres (industrie, commerce, hébergement et restauration...), comment régler ce problème ?

Ca va venir ! Il y a deux restaurants solidaires qui vont ouvrir à Clermont, il y a de plus en plus de Scop dans la production de légumes, une Scop qui va fabriquer des couteaux... On a aussi une boulangerie qui se revendique de l’ESS, un média local...
 

Plus d'infos sur cress-aura.org

Partager