PAYSANS, ILS VEULENT REPRENDRE LA MAIN SUR LA MACHINE

Créé le : 19/07/2018
Durant les quatre jours de stage, chacun des participants de l'Atelier paysan travaille sur un outil qu’il ramènera chez lui - Crédit : J.Pain

Par Jérémy Pain

Renouer avec des savoirs paysans oubliés afin de retrouver une autonomie vis-à-vis d’un matériel agricole de plus en plus cher et sophistiqué. C’est l’objectif des formations d’auto-construction dispensées par l’Atelier paysan. La coopérative essaime désormais partout en France. Entraide et partage d’expériences garantis.

Les formations de l’Atelier Paysan, coopérative d’auto-construction de matériel agricole, n’ont pas toujours lieu dans un tel cadre, mais cette fois-ci, les sept agriculteurs ont particulièrement de la chance. Cette semaine d’avril, ils sont accueillis chez Ludovic Baudel, participant du stage et co-gérant du Gaec (Groupement agricole d'exploitation en commun) Terres d’Eole à Poleymieux-au-Mont-d’Or (Rhône). Perchée sur les collines du nord de Lyon, l’exploitation offre en effet une vue imprenable sur la plaine de l’Ain jusqu’à la chaîne des Alpes et le Mont-Blanc. Un panorama que les sept comparses n’auront malgré tout pas trop le loisir de savourer, bien plus occupés à travailler le métal et concevoir un outil avec lequel ils repartiront en fin de formation : cette fois-ci une brosse à blé. La machine, composée d’un tambour central, permet de séparer des céréales les poussières fixées en surface et autres parasites. Elle est utilisée en amont de l’activité de meunerie pendant laquelle le moulin transformera les grains en farine.

Concevoir un outil adapté...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager