A partir du 1er août, l’humanité a consommé l’intégralité des ressources annuelles de la planète

Créé le : 31/07/2018
Crédits : PIRO4D, Pixabay

Au 1er août 2018, l’humanité vit à crédit. L’intégralité des ressources que la Terre peut renouveler en une année a été consommée. Chaque année, cette date, surnommée « le jour du dépassement », intervient de plus en plus tôt.

 

 

 

 

 

C’est devenu avec le temps le sinistre marronnier de l’été : chaque année, le « jour du dépassement », date à laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources annuelles de la Terre, intervient de plus en plus tôt. En 2018, il n’aura fallu que sept mois à l’humanité pour entrer en dette écologique. L’an dernier, le « dépassement » était atteint le 2 août ; en 1998, c’était le 30 septembre. L’Homme consomme donc de plus en plus vite les ressources planétaires.

1,7 Terre serait nécessaire, selon le WWF

La date du jour du dépassement est calculée par le Global Footprint Network, qui met en relation la demande humaine en ressources (bois, énergie, récoltes, ressources halieutiques) et la capacité annuelle de renouvellement de ces ressources par la planète.

Selon le WWF, il faudrait donc 1,7 Terre pour satisfaire la demande humaine. Mais ce chiffre n’est qu’une moyenne : certains pays pèsent davantage que d’autres sur la consommation mondiale. Ainsi, WWF France avait annoncé que pour 2018, le jour du dépassement français, c’est-à-dire le jour du dépassement si le monde entier consommait comme la France, tombait le 5 mai. Parmi les autres très mauvais élèves, on retrouve la Russie (20 avril), le Canada (17 mars) et les Etats-Unis (14 mars).  

 

 

 

 

Partager