[ Breizh COP] Thierry Burlot : « Engageons le plus grand nombre d'acteurs ! »

Créé le : 28/05/2019

Deux ans après le carrefour des transitions de mars 2017, l’un des événements initiateurs de la Breizh COP, Thierry Burlot, vice-président de la Région en charge des questions environnementales, nous détaille l'événement à venir à St Brieuc début juin autour de la Breizh Cop.

Où en est-on de la Breizh COP 2 ans après le lancement ?

A l'occasion de la semaine du développement durable début juin, il s’agit de faire un point d’étape sur la mobilisation des acteurs. Après une large concertation sur les objectifs, il convient désormais de définir les moyens opérationnels pour les atteindre, en engageant le plus grand nombre d'acteurs dans la Transition écologique. Seront abordées début juin à Saint Brieuc les nouvelles actions à mener, notamment sur l’adaptation au changement climatique et pour la biodiversité.

A ce stade, on a déjà mobilisé l'ensemble des corps intermédiaires, associations, établissements publics, pays, conseils de développements, collectivités qui ont pris eux aussi des engagements. Désormais ce sont aussi les entreprises qui ont répondu de manière positive à la Breizh Cop, tout comme les agriculteurs. Il a fallu rassurer tout le monde sur notre démarche positive, en intégrant l'ensemble des parties prenantes. Pour l'heure, plus de 1000 personnes participeront à ce nouveau temps fort de la première semaine de juin, à l'occasion de la semaine du développement durable.

Thierry Burlot, , vice-président de la Région en charge des questions environnementales

Comment continuer à donner envie aux citoyens et acteurs de s'engager ?

Plus de 2200 acteurs se sont déjà engagés dans la démarche, en signant la charte des valeurs de la Breizh Cop. Mais aussi en proposant des projets concrets d'intérêt général. Début juin, des associations emblématiques comme la LPO par exemple, vont proposer que tous les lycées de Bretagne puissent être refuges LPO. Certaines entreprises, dont Guyot environnement, vont s'engager à dépolluer les véhicules à hauteur de 98 %, dans une logique d'économie circulaire. En somme, Cela va du simple engagement sur le climat, à des démarches de fond selon les acteurs.

Comment validez-vous les engagements pris par les acteurs ?

Il s'agit de permettre à tous les acteurs -dont les citoyens- d'adresser leurs engagements via la plateforme Breizh Cop. Le comité scientifique, dont des universitaires et Instituts en Région (Inra, Brgm… mais aussi institut d'études politiques, etc), observeront ces engagements durablement.

Il s'agira ensuite de promouvoir les belles initiatives.

Notre idée est de créer des trajectoires politiques de Transition. Illustration : zéro enfouissement de déchet, la réduction de 15 % des pertes en eau du réseau, stocker du carbone, passer les cantines en bio, ne plus avoir de foncier urbain en zone agricole...C'est alors aux acteurs de s'inscrire dans ces dynamiques. Début juin, les partages d'expériences proposés, les ateliers, tables-rondes, pourront permettre de l'envie de faire, de valoriser les acteurs, pour réussir ensemble la Transition écologique !

Plus d'infos : breizhcop.bzh

Partager