Aix : trois heures de séminaires pour esquisser le futur de l'habitat

Créé le : 08/03/2019

Imaginer l'habitat de demain. Tel était le thème du second séminaire prospectif et participatif organisé, le 7 mars dernier, par l'Agence d'urbanisme du Pays d'Aix-Durance (Aupa) et la Ville d'Aix-en-Provence. Un séminaire qui, comme l'an dernier, était animé par le magazine Sans Transition ! Provence.

L'événement a rassemblé plus de 300 personnes venues écouter les experts invités et échanger avec eux durant plus de trois heures. 
 
Ce moment de réflexion et d'échange était structuré autour de deux grands axes : l'habitat intergénérationnel et l'habitat durable. 
 
Durant la première partie, le sociologue Guy Tapie, spécialiste de l'habitat intergénérationnel, professeur à l’École nationale d'architecture et du paysage de Bordeaux, a exposé les grands enjeux de l'habitat intergénérationnel contemporain. Il a présenté ce dernier comme une solution permettant de « réinsérer les seniors dans une société bienveillante ». 
 
L'architecte Rüdiger Krisch a ensuite présenté le projet d'habitat intergénérationnel de Tübingen, ville allemande jumelée avec Aix. Puis, une table-ronde a réuni Guy Tapie, Franck Le Huede, chef de projet senior au Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), et Agnès Filizetti, responsable de l'agence Paca de Recipro-Cité, structure qui met en place des actions autour de la mixité générationnelle dans les différents modes d'habitat.
 

Économie d'énergie 

 
Le séminaire s'est ensuite orienté vers l'habitat durable et les questions d'économie d'énergie. Une table-ronde a notamment réuni Thierry Salomon, fondateur du collectif négaWatt, qui propose un scénario de réduction de 50% des dépenses énergétiques dans le bâtiment, en France, d'ici 2050, Florence Rosa, présidente de l'association EnvirobatBDM, qui réunit les professionnels de la construction durable en Paca, et l'architecte et urbaniste Michel Chiappero. 
 
En conclusion, Thierry Salomon a tracé quelques priorités pour l'avenir : se concentrer sur l'habitat passif (qui consomme très peu de chauffage) et positif (qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme), sur la modularité des logements et développer des habitats connectés « intelligents ».
 
Le séminaire a par ailleurs fait l'objet de riches discussions avec le public. Des initiatives et des projets portés localement par des associations, citoyens et entreprises ont également été présentés. A Aix, le futur de l'habitat s'invente maintenant. 

Partager