Bretagne - Énerg'iV : favoriser les énergies renouvelables

Créé le : 08/10/2018

Depuis début septembre, une nouvelle société anonyme d'économie mixte locale, Énerg'iV, réuni acteurs publics et banques territoriales pour favoriser l'émergence de projets énergétiques sur le département.

La production d'énergies renouvelables est nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique et protéger notre environnement. Energ'IV a été crée pour permettre de démultiplier leurs productions en Ille et Vilaine, toujours en deçà des objectifs nationaux et régionaux fixés pour répondre aux défis de la transition énergétique et à l’urgence climatique. En effet, moins de 10% de l’énergie électrique consommée en Ille-et-Vilaine est d’origine renouvelable, et les taux sont encore plus faibles pour le gaz.

Énerg’iv est fondée par trois grands acteurs publics de la transition énergétique en Ille et Vilaine : le Syndicat départemental d’Energie d’Ille-et-Vilaine (SDE35), le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine et Rennes Métropole. Ils sont associés à la Banque des territoires et à 3 partenaires privés (Arkéa, Caisse d’Epargne, et Crédit Agricole).

 

Un nouveau pas pour la transition énergétique en Ille-et-Vilaine
 

Énerg’iV a comme objectif de favoriser l’émergence de projets énergétiques sur le département. Le champ d’actions de la SEM permet de couvrir l’ensemble des énergies renouvelables : éolien, photovoltaïque, méthanisation, bois, hydro-électricité, mobilité décarbonée (électricité, GNV, hydrogène). Énerg’iV ambitionne de contribuer à l’horizon 2030 pour près de 32% à la production d’énergie renouvelable produite localement.

Selon Didier NOUYOU, Président Du SDE35 :

"l’Ille-et-Vilaine est à ce jour très loin des objectifs de production d’énergie renouvelable. La création d’Énerg’iV, avec à la fois des partenaires publics et privés, permet une mutualisation des compétences. Le SDE35 a un rôle central dans ce projet en apportant ses compétences techniques et sa connaissance du territoire."
 

Gil VAUQUELIN, Directeur Régional de la Banque des Territoire assure

"un engagement à contribuer au financement de 10% en 2020 de la programmation pluriannuelle des investissements (PPI) d’EnR disponibles en France. La Banque des Territoires soutient également les initiatives dans les domaines de la mobilité électrique et hydrogène terrestre et maritime".



La Caisse d'Epargne, déjà impliqué dans plusieurs autres SEM dédiées aux énergies renouvelables, confirme

"croire à ce modèle qui permet de faire sortir des projets viables et financièrement acceptables."

 

On peut donc espèrer constater une accélération dans le développement de projets renouvelables sur le territoire.


Plus d'infos :
www.sde35.fr

Partager