Oui au train de nuit

[RAPPORT ] : le train de nuit doit permettre de relier l’ensemble des territoires Bretons aux autres régions de France et d’Europe

Créé le : 01/02/2021
pixabay/gare de nuit

crédit photo : pixabay

Par le collectif Oui au train de nuit 

Un rapport de l’État va proposer de redévelopper les trains de nuit. Le Parisien confirme donc l’annonce faite par Emmanuel Macron le 14 juillet 2020 : « On va redévelopper les trains de nuit, on va redévelopper les petites lignes de train, parce que tout ça permet de faire des économies et de réduire nos émissions. »

A l’heure où le « flygskam », ou honte de prendre l'avion, décolle dans les opinions internationales, le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou insiste sur l’impact positif du ferroviaire sur le climat. « La jeunesse a moins envie de prendre l'avion. [...] Le train c'est 20 à 30 fois moins d'émissions. [...] » rappelait-il le 8 décembre dernier avant de conclure : « C'est le bon moment pour relancer cette offre de trains de nuit ».

Le train de nuit répond aux besoins de mobilité depuis et vers la Bretagne. Notre région périphérique est mal reliée aux autres territoires de France et d’Europe, avec des temps de trajets généralement supérieurs à 5 heures, notamment entre villes moyennes et petites de la péninsule vers les autres destinations de l’Hexagone à commencer par le Sud-Ouest (Bordeaux, Perpignan ou Toulouse).

Les avantages du déploiement de liaisons transversales directes sont multiples tant pour les Bretons que pour nos visiteurs. Le train de nuit permet en effet d’éviter le changement de gare à Paris, contrainte particulièrement décourageante pour une partie des voyageurs. En situation de pandémie, éviter le transit depuis la gare Montparnasse et disposer de compartiments éventuellement privatifs pour les familles est également positif.

Selon Jean-Pierre Farandou, « le train de nuit permet d’aller entre 1000 et1500 km » de son point de départ. Le train de nuit a donc le potentiel pour relier l’ensemble des villes bretonnes à la totalité des régions de France ainsi qu’à certains territoires européens. Cet horaire optimisé convient au plus grand nombre et notamment aux voyageurs professionnels. En effet, avec un départ en soirée et une arrivée tôt le matin, il permet de profiter des journées complètes tant sur le lieu de départ que sur celui l’arrivée. Pour les territoires et plus encore les villes petites et moyennes en plein processus de revitalisation, le train de nuit est donc un facilitateur à l’organisation d’événements professionnels ainsi qu’un facteur d’attractivité territorial.

La vision d’avenir pour 2030 des lignes de train de nuit reliant la Bretagne aux autres régions françaises et européennes

Plus d'infos Collectif "Oui au train de nuit !" – Le train de nuit : une mobilité du futur !

>> En replay, l'émission Voyage en transition du Magazine Sans transition ! :  "De Dieselgate aux transports du futur"
Retrouvez le replay de l'émission avec Karima Delli, députée européenne depuis 2009 et présidente de la Commission Transports et tourisme. Elle revient sur le scandale du Dieselgate qui a ébranlé l'industrie automobile et les institutions européennes et sur l'importance du développement d'un modèle de mobilité plus durable.

Partager

S'abonner à Oui au train de nuit