Montessori

[EDUCATION] À Pignan, Cœur d’école propose une pédagogie autrement

Créé le : 14/01/2021
Crédit : J.Dezécot

Légende : Nadège, codirectrice de l'école souligne « l'importance de ne pas hiérarchiser les différentes matières pour créer un équilibre entre les apprentissages académiques, artistiques, pratiques, et ceux en lien avec la nature. » Crédit : J.Dezécot

Par Julien Dezécot

Située à 15 min de Montpellier sur la commune de Pignan, Cœur d'école propose une pédagogie alternative pour les jeunes enfants de 3 à 12 ans. Reportage cet hiver dans cet établissement innovant, qui expérimente la multi-pédagogie au service du bien-être des enfants.

« Nous allons réaliser un premier atelier de jardinage,lance enthousiaste Eduardo, parent d'élève engagé à Cœur d'école, face à une dizaine d'enfants volontaires de 3 à 12 ans. Plantons les dents de la grelinette dans le sol, propose-t-il à Mathéo, le premier à s'essayer, en appuyant bien avec le pied, dans un mouvement circulaire des bras... »Durant 1h, les 10 inscrits découvrent avec lui comment utiliser la grelinette, outil idéal pour retourner la terre. Et également comment semer des fèves, observer la terre,...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner
Article présent dans les magazines: 

[MONTESSORI] La vie au grand air

Créé le : 05/10/2020

Par Julien Dezécot

Au collège Montessori de Thorenc, en plein cœur du Parc naturel régional des Préalpes d’Azur, des adolescents entament, en pension, une année de scolarité inédite : apprentissages académiques, mais aussi expérience d’enseignements à l’air libre, menuiserie, activités potagères, etc… Les préceptes de la pédagogie Montessori infusent dans cet établissement qui sort de l’ordinaire. Et s’il était la preuve d’un autre possible pour l’enseignement ?

Perchés à 1250 m d'altitude, en plein cœur du Parc naturel régional des Préalpes d'Azur, une dizaine d'« esprits libres » apprennent la vie coopérative en rénovant leur collège.
« Passe-moi la peinture s'il te plaît Lisa. Tiens, prends ce rouleau ça va te servir ! poursuit sa camarade. Mais non, ce n'est pas celui dont j'ai besoin... » Sous l’œil bienveillant de Laurent, Lisa*, Stéphanie* et Lucile* repeignent leur future salle de classe. « J'aime bien faire des choses avec mes mains » s'enthousiasme Lisa, même si elle reconnaît préférer lire des mangas…

Au collège Montessori de Thorenc (06), les adolescents viennent de démarrer leur nouvelle année de pensionnat, malgré le coronavirus. Et l'énergie collective ne manque pas d'air. « Ici, une importante partie des enseignements pratiques ont lieu à l'air libre », souffle d'emblée Laurent Bardin, co-fondateur avec sa femme Sonia de l'établissement, ouvert depuis 2 ans. Tous deux ont 45 ans. Lui est ingénieur en informatique et mathématiques appliqués. Elle est éducatrice de formation.
Accompagnés de l'équipe pédagogique, ils proposent aux...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager

S'abonner à Montessori