film

Le potager de mon grand-père

Créé le : 23/06/2016

Les racines, ça se transmet !

Après avoir perdu sa femme, le grand-père de Martin Esposito se met à cultiver son potager. Venu se ressourcer, Martin va le filmer au quotidien, d’où le récent documentaire, Le Potager de mon grand-père.

 

 

Ce documentaire propose de redécouvrir l’agriculture à une petite échelle. L’histoire du grand-père filmé par le petit-fils permet de montrer une histoire de transmission intergénérationnelle. Martin Esposito apprend à cultiver à la manière de son grand-père, qui l’avait lui-même appris de son grand-père. L’aïeul lui transmettra ainsi son savoir, un peu de leurs racines et les secrets de ce potager. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage. Tomates et courgettes sont au rendez-vous, avec une superbe image qui prend le temps de se poser.

Car prendre le temps de se poser est aussi un des thèmes de ce film réalisé au fil des saisons. A l’heure où tout va trop vite, le retour à la terre, au jardinage et à l’agriculture est un moyen de se ressourcer. Auprès de son grand-père et de son potager, Martin retourne aux sources d’une histoire d’amour familiale, de transmission et de mémoire.

Le Potager de mon grand-père, un film de Martin Esposito, sortie le 20 avril 2016.

 

Plus d’infos sur :

www.destinydistribution.com/

 

 

 

Deux ans avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes

Créé le : 25/05/2016

Le combat des Zadistes de NotreDame-des-Landes suscite l’adhésion, la répulsion et souvent bien des fantasmes.

Pour saisir au plus près la teneur de la lutte qui anime ces hommes et ces femmes, le réalisateur Vincent Lapize a partagé leur quotidien pendant deux ans. L’homme a pris part à leurs préoccupations de tous les jours, participé à leurs constructions de cabanes et surtout à leurs discussions. Une façon de saisir les motivations et les visions du monde de ces militants altermondialistes et écolos. Il en résulte un film fait de témoignages, qui sont autant de portraits croisés d’individus d’âges et d’origines différentes, mais associés dans la poursuite d’un même objectif. Les débats, notamment entre activistes, habitants et agriculteurs, donnent à voir et entendre comment s’organise cette cohabitation dans le combat. Il permet aussi de comprendre en quoi cette opposition au projet d’aéroport exprime, chez la plupart, un rejet global d’un modèle économique et social.

 

Le Dernier continent, un film de Vincent Lapize, Réel Factory, 2015, 1h17 min

Plus d’infos sur la diffusion du documentaire :

www.lederniercontinent.tumblr.com

Partager

S'abonner à film