art

Kilti, « Amap culturelle », arrive à Montpellier

Créé le : 25/04/2018
Les sac Kilti sont remplis de denrées culturelles - DR

Recevoir des paniers garnis de photos originales, de sérigraphies ou encore de places de spectacle. C'est ce que propose Kilti. Après Lille, Bruxelles, Paris, Strasbourg, Metz et la Martinique, l'association et ses sacs remplis de trésors culturels débarquent à Montpellier.

« Le principe s'inspire de celui des Amap. Tous les trois mois on est invité à une soirée durant laquelle les artistes ou les structures partenaires remettent leurs objets culturels aux personnes les ayant commandés », indique Julie Zamorano, coordinatrice de Kilti Montpellier. « L'idée est de soutenir les créateurs locaux qui n'ont pas toujours les moyens de s'exprimer et qui peuvent éprouver des difficultés à vivre de leur art. Mais il s'agit aussi de permettre aux gens d'accéder à l'art autrement que par la consommation en leur permettant de rencontrer celles et ceux qui se trouvent derrière les créations. C'est une véritable valeur ajoutée », défend cette passionnée de culture et de littérature de 35 ans.

De l'art en circuit court

Les premiers paniers montpelliérains seront livrés le 7 juin prochain, à 19h, à la galerie la Jetée. Un thème réunit les œuvres et propositions artistiques qu'on y trouvera : « Eros ». « Ce qui permet d'aborder l'amour et l'érotisme à la fois », explique Julie Zamorano. Des stickers réalisés par de jeunes illustratrices, une photo, un bon pour une visite guidée insolite, un autre pour un atelier d'écriture biographique et une place pour le festival What the fest ? de Vendargues seront glissés dans des sacs ornés d'un dessin sérigraphié réalisé par un artiste local. Deux formules existent : une à 25 euros comprend une œuvre de chaque type (un dessin, une sortie...) et un panier à 49 euros en comprend deux de chaque. Des abonnements à l'année sont aussi proposés par Kilti au tarif de 180 euros. Ils permettent de bénéficier, tous les trois mois, d'un sac grand format (45 euros au lieu de 49, donc). Les boulimiques de découvertes en tout genre doivent s'inscrire en ligne sur le site de l'association. Le nombre d’œuvres éditées est équivalent à celui des commandes. Qui sait, le futur Pierre Soulage se cache peut-être dans un sac de Kilti ?

Plus d'infos : http://kilti.fr/ et www.facebook.com/kilti.montpellier/

Partager

S'abonner à art