[DOSSIER] La surpêche, un mal profond

Publié le lun 10/05/2021 - 10:32

Par Marie Albessard et Élodie Horn

Au niveau européen, des quotas ont été mis en place pour repeupler les espèces de poissons. Malgré les résultats positifs, les associations de défense de l'environnement dénoncent la persistance d’une vision productiviste, largement subventionnée, et qui ne peut permettre à un écosystème de se régénérer.

 

Malgré des améliorations, le dernier rapport de l'IPBES, l'équivalent du Giec concernant la biodiversité, publié en 2019 est unanime : la principale cause de dégradation des océans est la surpêche et son recours à des techniques destructrices. Pour éroder ce phénomène, la Commission européenne a mis en place dès 1983 la Politique Commune de la Pêche (PCP) visant à préserver les stocks de poissons en les pêchant dans des quantités permettant à l’espèce de se reproduire suffisamment et de tendre vers une « pêche durable ». « Mais ce qu'oublie cette politique, c'est que lorsque l'on

La lecture complète de cet article est réservée aux abonnés.
S'abonner