[PETA] Pas de foie gras au menu de la « capitale française de la culture 2022 »

Publié le jeu 10/06/2021 - 13:11

© PETA

Par PETA

L'association PETA a expédié un  panier de faux gras à Monsieur le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael pour le remercier d'avoir fait « preuve de bonne foi en se prononçant pour les animaux ». 

Après avoir reçu un courrier de l'association lui rappelant que la cruauté qu'implique le foie gras n'a sa place dans aucune ville de France, et encore moins dans la « capitale française de la culture 2022 », Monsieur Van Styvendael a eu l'amabilité de répondre à PETA pour lui apprendre que « le foie gras ne fait pas partie des produits servis lors des manifestations et cérémonies officielles à Villeurbanne ».

« Le foie gras provient d'oies et de canards voués à une vie de souffrance, qui passent les dernières semaines de leur vie à être gavés d'une telle quantité de céréales que leurs foies deviennent malades et gonflent jusqu'à 10 fois leur taille normale. » explique Iris Douzet, porte-parole de PETA France. « L'engagement de la mairie de Villeurbanne à ne pas servir ce produit cruel fait foi de l'importance qu'attribue la municipalité à la cause animale, problématique sociétale de plus en plus importante aux yeux des Français. »

PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n'avons pas à les utiliser pour notre nourriture », souligne que 86 % de la population considèrent que les pouvoirs publics doivent s'occuper du « bien-être » des animaux d'élevage et rappelle que le gavage est si cruel - rendant les oiseaux malades, affaiblis et peinant à respirer, leurs poumons comprimés par leur foie distendu - que de nombreux pays l'interdisent. L'Union européenne s'est aussi opposée à cette pratique dès 1998 par une directive.

Dans sa lettre accompagnant le panier gourmand végan, PETA remercie le maire « d'être un ami des animaux » et lui indique que « cette nouvelle nous a donné des ailes », avant de conclure « C'est avec joie que je vous invite à trouver dans ce colis un Faux gras, alternative végane pour les becs fins, sans cruauté. »

Les personnes choquées par la pratique du gavage peuvent se joindre à PETA en appelant les maires de Lyon, Strasbourg, Marseille, Montpellier et Nantes à suivre l'exemple progressiste de Villeurbanne en s'assurant à ce que le foie gras ne soit plus jamais au menu lors d'événements municipaux. De plus en plus de chefs retirent le foie gras de leurs menus, tel qu'Alexis Gauthier, un chef français étoilé au Michelin. En 2018 il partageait avec PETA une recette de faux gras, « une délicieuse terrine, riche et goûteuse, qui rappelle le foie gras. Mais sans la souffrance, la torture et la mort d'ordinaire impliquées » selon ses propres mots. Autre signe des temps qui changent, le premier restaurant végan à recevoir une étoile Michelin, ONA, est français, et plusieurs entreprises développent des alternatives végétales au foie gras, telles que La Bonne Foi de Marie-Sophie L, le Joie Gras de Jay & Joy ou encore le VEG'gras de Senfas, pour les gourmets friands de nouvelles expériences gustatives et ceux ne souhaitant plus participer à la maltraitance animale. La France s'éloigne résolument des produits démodés issus de la torture des animaux pour se tourner vers une cuisine éthique et innovante.

Pour plus d'informations rendez-vous sur PETAFrance.com ou suivez les dernières actualités de l'association sur FacebookTwitter ou Instagram.