circuit court

Zéro déchet : un premier « drive tout nu » va ouvrir à Toulouse

Créé le : 18/07/2018
bocal de granola- Crédit : Drive tout nu

Un service de retrait de course sans emballages jetables ouvrira en septembre 2018, à Toulouse. A la croisée de deux concepts innovants, le Drive tout nu allie la facilité des courses au respect de la planète.

C'est une première en France.  Drive tout nu, entreprise toulousaine proposera bientôt un service de retrait de course zéro déchet. Celui-ci sera opérationnel dès septembre 2018, au nord de la ville rose. Les clients pourront venir y récupérer bocaux et autres bidons remplis de denrées alimentaires.

 Le principe est celui d’un drive classique , à l’exception de la phase essentielle qui consiste à ramener ses contenants vides afin qu’ils soient lavés et réintégrés dans la boucle. Pierre Géraud-Liria, cofondateur de l’entreprise avec sa compagne Salomé, rappelle qu’un Français produit en moyenne « 590 kilos de déchets par an » dont la moitié provient des emballages. Et, alors que « le coût du traitement des déchets s’élève à 7 milliards d’euros par an », la réutilisation de bocaux, boites ou bouteilles consommerait 4 fois moins d’énergie que le recyclage.

Cet ingénieur agronome, passé par l’industrie agroalimentaire avant de se lancer dans l’économie circulaire, se tourne en 2017 vers l’entreprenariat pour « changer le monde à petite échelle ».  L’initiative du drive zéro déchet intègre d'ailleurs le parcours entrepreneur de Ticket for Change, association qui accompagne l’éclosion d’innovations sociales.

Bon pour l’environnement et le porte-monnaie

« Le zéro déchet nécessite du temps et une certaine organisation », concède le jeune homme de 31 ans pour qui le temps passé à faire ses courses, le transport avec ses bocaux et leur nettoyage apparaissent contraignants. C’est pour faciliter la vie des personnes qui s'inscrivent dans cette démarche que Pierre Géraud-Liria a créé Drive tout nu.

En plus d’une ambition zéro déchet, Drive tout nu s’efforce de privilégier les circuits courts. 60 % des produits ménagers, alimentaires, cosmétiques sont issus  de moins de 100 kilomètres à la ronde. Le Lauragais, plaine fertile qui s'étend à l'Est de l'agglomération toulousaine,  produit céréales, pois cassés, pois chiches ou encore des lentilles,. De quoi éviter des émissions de CO2 tout en rémunérant des agriculteurs locaux.

Le couple fondateur espère très vite dupliquer son idée ailleurs dans la métropole toulousaine, en Occitanie, voire dans la France entière. Ils travaillent également à adapter des produits plus délicats au zéro déchet, tels la viande et le poisson frais. L’idée étant qu’à terme Drive tout nu puisse couvrir tous les besoins d’une famille. 

Partager

S'abonner à circuit court