[DOSSIER] Budgets participatifs : prendre part aux décisions

Publié le lun 27/09/2021 - 12:00

Par Elodie Potente

Outils de démocratie directe nés à la fin des années 80, les budgets participatifs sont désormais utilisés dans le monde entier. En France, ils se sont multipliés durant le dernier mandat municipal et ont même fait partie des arguments de campagne de nombreuses listes lors des élections locales de mars 2020. Mais malgré certains succès et des budgets de plus en plus conséquents, la participation citoyenne reste souvent limitée.

Né à Porto Alegre (Brésil) en 1989, le budget participatif permet de mettre à disposition des citoyens et des citoyennes une partie du budget d’investissement de la collectivité (5% en moyenne). Les projets sont déposés par la population puis leur faisabilité analysée par les services municipaux avant d’être soumis au vote citoyen, le plus souvent en ligne. L’idée largement véhiculée en Amérique du Sud à la fin du XXème siècle comportait une forte dimension de justice sociale et la volonté de lutter contre la corruption. Dans la mouvance altermondialiste, la France s'est dotée au

La lecture complète de cet article est réservée aux abonnés.
S'abonner