[INITIATIVE] Inclood rend la lecture plus accessible

Publié le mar 23/11/2021 - 11:00
© Julien Billy

Par Océane Jacques

Lorsque l'inclusion rencontre le cloud, cela donne Inclood, une maison d'édition très orientée vers la jeunesse, qui propose des livres bilingues français-LSF (langue des signes française), accessibles aux enfants sourds, dyslexiques, autistes ou ayant des difficultés de concentration.

Les enfants sourds prennent peu de plaisir à lire pour une raison simple : le français ne leur est pas aussi accessible qu’aux personnes entendantes. « Leur langue naturelle est la LSF et lire du français est comme apprendre une nouvelle langue », explique Ombeline Laurent, chargée des partenariats et de la formation chez Inclood. C’est pourquoi Marlène Varnerin et Brigitte Gros-Macias, toutes deux sourdes, ont décidé de créer leurs propres livres : édités en français, ils sont traduits en LSF grâce à une application en réalité augmentée. En passant son téléphone sur la page, une animation s'affiche à l'écran et il suffit ensuite de cliquer pour lancer la vidéo en LSF. Les films sont réalisés en studio avec des acteurs et actrices sourdes.

Inclood a publié quatre livres depuis sa création en 2016, vendus en moyenne à 1 500 exemplaires chacun, et traduit en LSF cinq ouvrages de L'École des loisirs. En 2019, elle a aussi publié Inouïes : portraits de femmes sourdes, de Cécile Ladjali et Gwenola Lefeuvre. Un roman pour adultes traduit en français à partir d'un film en LSF. « Ce livre dresse le portrait de 38 femmes sourdes inspirantes et trop peu représentées », raconte Ombeline Laurent.

Un large public jeunesse

Surtout tournée vers la jeunesse, Inclood a publié cette année la série en quatre tomes Arthur et Zazou, créée par Marina Guittois pour les 4-6 ans. Cette fois, il n'y a pas d'acteur ni d'actrice mais des avatars en 3D. En plus d’être traduits en LSF, les textes sont Falc (Facile à lire et à comprendre) et accompagnés d’un lexique. D’intérêt public, ces livres sont financés à hauteur de 30 000 € chacun par le ministère de l’Éducation et Bpifrance, la banque publique d'investissement. « Cette édition est accessible aux enfants sourds, dyslexiques, autistes ou ayant des difficultés de concentration, souligne la chargée de formation. Les jeunes comme les parents entendants apprennent la LSF. C'est un échange, personne n'est exclu ».

Prochaine étape visée par Inclood : la bande dessinée. Mais pour cela, il lui faut trouver de nouveaux financements. En attendant, la maison d’édition consolide son pôle formation et accompagnement auprès des écoles, des éditeurs et des structures culturelles.

 

PLUS D’INFOS