[ CENTRE-BRETAGNE ] La fin d'une zone blanche

Créé le : 05/11/2019
Photo : Bruno Jargot / Flick'r

Par Léa Charron.

À Saint-Cadou, on a toujours fait sans téléphone portable. Mais le gouvernement l’a annoncé plusieurs fois : d’ici à 2022, ce sera la fin de ces zones blanches, partout. Ce territoire en pleine nature attend justement une antenne pour la fin de l’année. Un projet qui divise les habitants.

Ce matin de fin d’été, en plein pardon de Saint-Cadou, célébré avec convivialité dans ce bourg finistérien de 200 âmes, une femme fait un malaise devant l’église. Personne ne peut joindre le 15. Nous sommes en septembre 2017. La cabine téléphonique, sur la place, vient d’être démontée. Hélène Guivarc’h  raconte : « j’ai dû rentrer chez moi, 500 mètres plus haut, pour prévenir les secours depuis mon téléphone fixe. » Protocole oblige, on lui a demandé avec insistance de retourner près de la personne affaiblie pour tenir les secours informés. « J’ai pu trouver un peu de réseau, à un endroit réduit, à plusieurs mètres du porche de l’église... pour faire le lien avec les secours, tant bien que mal ».

L’incident survenu au pardon est souvent cité pour justifier l’urgence de couvrir cette section de commune par le réseau mobile. Saint-Cadou est un hameau isolé dans les Monts d’Arrée, dépendant de la ville de Sizun, à une dizaine de kilomètres. « La couverture mobile est nulle », explique le maire, Jean-Pierre Breton. « En termes de sécurité surtout, cela ne peut plus durer. » Dans cette étendue boisée et...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager