[APE] ParlemenTerre : Découvrez comment votent les députés pour la planète !

Publié le ven 03/06/2022 - 10:03

Par Agir pour l'Environnement

ParlemenTerre est tout à la fois un outil de notation des parlementaires et un prix destiné à récompenser les députés qui agissent le plus en faveur de la préservation de la planète.

À la veille des élections législatives des 12 et 19 juin 2022, Agir pour l’Environnement a souhaité faire un bilan des députés sortants toutes tendances confondues durant les 5 années de leur mandat (2017-2022) en matière d’écologie. Pour ce faire, nous avons identifié et examiné les résultats de 17 votes dans le cadre de cinq lois : interdiction du glyphosate, réautorisation des insecticides néonicotinoïdes, suppression des aides fiscales à l’huile de palme, suppression des aides fiscales sur le kérosène pour les vols intérieurs, gratuité des transports en commun, relance des trains de nuit, taxation des engrais azotés … Ce travail a permis d’établir un classement des députés. Il sera accessible au grand public via un outil internet nommé ParlemenTerre qui sera mis en ligne dès le 31 mai 2022. Nous remettrons également aux 3 premiers du classement le prix ParlemenTerre des députés les plus vertueux en matière de préservation de la planète.

À l’heure d’une accélération du dérèglement climatique avec ses conséquences dramatiques déjà visibles (sécheresse, incendies, pertes de rendement agricole…), d’une guerre en Ukraine démontrant une fois de plus notre grande dépendance aux importations d’énergies fossiles, d’un usage massif de pesticides chimiques qui détruit notre biodiversité, comment ont voté les représentants de la Nation au regard de la mission que leur confient les citoyens tous les 5 ans (travail législatif et contrôle du gouvernement) ? Ce classement permet d’entrevoir le niveau d’implication des députés dans le travail législatif ainsi que le décalage important entre les votes d’une majorité de parlementaires et les attentes d’une majorité des citoyens en matière de préservation du climat et de l’environnement et de changement de modèle agricole. Est-ce que ces éléments ne permettraient pas d’expliquer pour une part le désintérêt grandissant des Français pour la politique et par conséquent le taux d’abstention toujours plus élevé aux élections législatives (57,4% d’abstention au 2e tour en 2017) ?

Plus d'infos