[RAC] Tempête sur le climat au Parlement européen

Publié le ven 10/06/2022 - 12:00

Par Réseau Action Climat

Ce mercredi 8 juin, les députés européens devaient voter des lois européennes cruciales pour la transition écologique au Parlement européen à Strasbourg. Alors que les industriels se démenaient pour les faire reculer, le Réseau Action Climat appelait les Députés européens à rester fermes face à l’urgence climatique et énergétique.

Après une session de vote chaotique, les députés européens ont adopté la fin de vente des voitures essence, diesel et hybrides neuves en 2035, mais renvoyé à plus tard en commission environnement du Parlement la réforme du marché carbone européen, le fonds social pour le climat et la taxe carbone aux frontières. Ces textes ont été fortement affaiblis par le lobby de l’industrie qui avait obtenu le maintien des permis à polluer gratuits pendant 12 ans. Leur renvoi en commission environnement doit permettre d’en améliorer la copie, même s’il retarde son adoption pourtant si urgente face à la crise climatique.

Pour Neil Makaroff, responsable Europe au sein du Réseau Action Climat : “C’est une défaite sévère pour le climat. Les lobbys de l’industrie ont disloqué la majorité au Parlement européen sur le paquet climat.  Seule bonne nouvelle, la fin de vente des voitures thermiques neuves en 2035 sauve les meubles. Les députés n’ont pas tenu leur promesse d’un Green Deal européen qui transforme l’économie européenne, crée de nouveaux emplois, relocalise l’industrie, met fin à la précarité, et place l’Union à la pointe de la bataille climatique. »

En attendant, la balle est dans le camp des État-membres, et notamment de la France qui a la Présidence du Conseil jusque fin juin. Ils doivent sauver le paquet climat en adoptant des positions ambitieuses lors des Conseils des ministres de l’environnement et de l’énergie les 27 et 28 juin prochains. 

Retrouvez le vote de tous les Députés européens français sur l’Observatoire Europe Climat du Réseau Action Climat