Jean-Paul Benoit, Mutualité française Paca : « Vers une coopération sanitaire ! »

Créé le : 30/03/2019

La Mutualité Française a lancé en décembre 2016, placedelasante.fr, un site participatif destiné à décrypter les programmes des candidats à la présidentielle sur la santé. Tribune à M. Jean-Paul Benoit, président de l’Union régionale de la Mutualité Française en Paca, pour qui les déserts médicaux sont loin d'être une fatalité !

En région, ce ne sont pas les médecins généralistes qui manquent ! Pourtant, à y regarder de près, plusieurs territoires doivent faire face aux difficultés d'accès aux soins, pourquoi ?

En paca, la spécificité est en effet marquée par un excédent global de médecins ! Pour autant, les territoires alpins et certaines zones péri-urbaines et rurales sont bien moins pourvues. Les difficultés d’accès - pour les territoires alpins ou le Vaucluse rural- ajoutent de fait une difficulté d'attractivité.

Dans certaines zones péri-urbaines, comme à proximité de l'étang de Berre ou dans les quartiers Nord de Marseille, nous rencontrons également des zones comprenant des médecins vieillissants. Ces derniers ont des difficultés a recruter des jeunes pour transmettre leur activité.

Outre la question des déserts médicaux et de l'attractivité des territoires, s'ajoute celle de l'accès aux soins pour tous. Car il devient difficile pour les provençaux de trouver des médecins ne pratiquant pas des dépassements d'honoraires !

Quelles sont vos préconisations pour dépasser cette situation contrastée ?

Tous les candidats à la présidentielle proposent d'augmenter le numerus clausus*. Il est vrai qu'à trop le fermer, on a découragé des jeunes ! Même si on l'ouvre, il faudra attendre 8 ans a minima pour que davantage de médecins exercent. Le vrai problème consiste à travailler sur les conditions d'exercice des médecins. En sortie d'étude, seul 1 sur 10 s'installe immédiatement en médecine libérale. Ces jeunes n'ont plus envie d'exercer dans les conditions d'hier : le médecin isolé dans son cabinet, disponible 24/24, qui travaille 14h/ j, gagne certes bien sa vie mais n'a plus de vie de famille, sans outil technique performant… Ce n'est plus leur vision du métier ni la médecine qu'on leur enseigne !

Quelles sont les solutions pour maintenir l'accès aux soins pour tous et résoudre la question des déserts médicaux ?

Les maisons de santé apportent un début de réponse en zone rurale pour mutualiser les besoins. Quant aux centres de santé, ils apportent eux aussi une part de la solution dans certaines zones péri-urbaines, avec des médecins salariés. Il faut mixer ces approches et proposer aux médecins une vacation, à la fois en maison médicale et à l’hôpital. En somme, il s'agit de casser le mur entre la médecine de ville et l’hôpital, pour tendre vers une coopération de l'ensemble du système sanitaire.
En outre, un médecin est conventionné de droit avec la sécurité sociale. Or je suis pour que ce droit soit conditionné au regard du lieu d'installation, en discussion avec les médecins.

Si on leur apporte de bonnes conditions de travail, on peut aborder sereinement la question du lieu d'installation de ces derniers, quitte également à leur apporter des incitations financières !

 

Plus web
http://www.paca.mutualite.fr

*Le nombre de places pour les étudiants en 2e année de faculté de médecine.

Partager