Nouvelle donne sociétale : la réponse des Scop et Scic en Bretagne

Créé le : 08/10/2020
Serge Boureau, Président de l’Union Régionale des Scop et Scic de l’Ouest - Copyright Macoretz

A l’image de la crise des subprimes en 2008, les fortes turbulences engendrées par la pandémie de la Covid 19 remettent en question le système économique et social actuel. Tribune de Serge BOUREAU, président de l’Union Régionale des Scop et Scic de l’Ouest (1) (Bretagne, Normandie et Pays de la Loire), pour qui il existe une solution alternative à la compétition : la coopération.

« Le plaidoyer publié ce printemps par notre mouvement, # Le Monde de Demain existe déjà aujourd’hui, déploie 8 propositions qui osent  la solution coopérative pour une bonne compétitivité économique conjuguée à une bonne empreinte sociétale.Parmi celles-ci, citons la création de fon-cières coopératives pour racheter l’immobilier d’entreprises en diffi culté ou faciliter nos opérations de reprise-transmission. Cet outil stratégique a  déjà  fait  ses  preuves au  sein de notre réseau. L’objectif est de le déployer nationalement, à l’Ouest nous y sommes très favorables. Le recrutement  d’apprentis au sein de nos coopératives est un autre point majeur. Je suis moi-même issu de l’apprentissage, je le revendique. Il permet de se faire une place dans le monde du travail par le biais  d’un accompagnement sur mesure et pour l’entreprise, de progresser dans la transmission du savoir-faire. Dans le même esprit nous croyons très fort au développement des compétences coopératives notamment par le recours à la formation continue, le Capital  Humain d’une Scop ou d’une Scic constitue la première de ses richesses. Il y a également un travail à mener relatif à la reconnaissance et au rôle des CAE, les Coopératives d’Acti-vité et d’Emploi. Ces Scop ou Scic sont l’alternative positive aux conséquences sociales négatives du travail indépendant. Elles sont nombreuses à l’Ouest (selon notre observatoire interne : 26 CAE pour 1000 entrepreneurs salarié sassociés – 600 contrats d’appui au projet d’entreprise et 130 salariés sur les équipes d’appui et 35 M€ de CA) et elles représentent un potentiel de développement d’emplois et de création d’entreprises très important. En quatre ans, 134 Scop et Scic, pour 1502 emplois coopératifs ont été créées sur nos 3 régions. Les opportunités de reprise-transmission d’entreprises ou de transformation d’associations en Scop ou en Scic, sont en nombre sur notre territoire. 

Notre  objectif : accompagner qualitativement nos adhérents, porteurs d’un projet stratégique, sur l’ensemble des domaines qui font la vie d’une entreprise pérenne. Les Scop et Scic se développent, elles ont aussi dans le passé fait preuve d’une capacité de résilience en raison du mode de gouvernance démocratique comparable à une forme de citoyenneté d’entreprise, du mécanisme de redistribution des richesses créées et d’une propension à innover. Cette dynamique concerne dorénavant tous les champs d’activités. Dans le secteur de la santé par exemple, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) va permettre la relocalisation industrielle de la production de masques chirurgicaux et FFP2 en Côtes d’Armor (22). Dans le domaine des mobilités douces, nous pouvons mentionner l’existence de transporteurs spécialisés dans la logistique urbaine qui œuvrent concrètement pour la transition écologique, au même titre que nos adhérents qui contribuent à une alimentation saine. Conscients de leur rôle dans cette période de rebond de l’activité, nos adhérents se mobilisent dans un esprit de solidarité. Loin d’être un mouvement qui fait de l’entre soi, nous cultivons l’ouverture et pratiquons la coopération avec l’ensemble des acteurs du développement économique qui partagent nos valeurs, c’est ainsi que nous vivons l’entreprenariat. En conclusion pour faire face à cette nouvelle donne sociétale quoi de plus pertinent que la coopération, et pour reprendre un proverbe africain « si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble »

(1)  Au 31 déc. 2019, l’Union Régionale des Scop et Scic de l’Ouest compte 482 adhérents pour 12 079 emplois.



Plus d'infos
www.les-scop-ouest.coop

Partager