LES CITOYENS NE MANQUENT PAS D’AIR !

Créé le : 08/01/2018
En 2016 et 2017, l’agence de surveillance de la qualité de l’air Auvergne-Rhône-Alpes, AtmoAura, a testé des micro-capteurs de dioxyde d’azote et de particules développés par huit entreprises françaises. © AtmoAURA

Pics de pollution à répétition, impact sur la santé, chaque année en France, près de 48 000 personnes meurent de manière prématurée à cause de la pollution de l’air. Dans plusieurs villes, les initiatives citoyennes fleurissent pour rendre aux habitants la maîtrise de sa qualité. Mais quant à combattre le mal à la racine, la route s’annonce sinueuse.

Par Julien Dezécot et Virginie Jourdan


 

QUALITÉ DE L’AIR : à l’heure de l’action citoyenne

Face à la problématique montante de la pollution atmosphérique, des citoyens tentent de prendre la main sur un sujet longtemps réservé aux experts. De la prévention à la mesure en mode DIY (fais-le toi-même), les initiatives se multiplient en région.

Par JD et VJ

Capteur accroché à la fenêtre du local associatif et téléphone mobile dans la main, Anthony regarde les données évoluer sur l’écran de son smartphone. « Tiens ! Ce matin, nous sommes dans le rouge pour les particules fines. Pourtant, il pleut ! », s’étonne-t-il. Depuis quelques mois, ce jeune homme, bénévole dans une association de sensibilisation à l’environnement, s’est lancé dans une campagne de « mesure citoyenne » de la qualité de l’air. « Je prends des mesures 3 à 5 fois par semaine : sur la fenêtre du local associatif comme sur le balcon de mon appartement, ou bien de manière mobile...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner

Partager