[CONFERENCE]- Jean Jouzel : « Les vagues de chaleur concerneront davantage le pourtour méditerranéen »

Créé le : 24/09/2018

Pour la 4è édition de la série de conférences co-organisées par la mairie de Mazan (84) et le magazine Sans Transition ! Provence, Jean Jouzel, climatologue et glaciologue français, sera notre invité à La Boiserie de Mazan, le 4 octobre 2018, à 19h00. En compagnie d'autres experts régionaux, le scientifique nous démontrera l'urgence d'agir face aux changements climatiques et parlera de leurs impacts en Provence. 

Avant-goût de cette soirée : une interview que nous a accordée Jean Jouzel sur les évolutions possibles du climat méditerranéen. Diminution des précipitations, vagues de chaleur, impacts sur l'agriculture et le tourisme font partie de ses prévisions...

Quels pourraient être les effets du réchauffement climatique d’ici la fin du siècle sur le pourtour méditerranéen ?

Prenons un scénario dit « intermédiaire » avec un réchauffement de 3 à 5 °C. Les réchauffements seraient plus importants l’été que l’hiver, avec une diminution des précipitations de 20 à 30 %. Les vagues de chaleur qui toucheront l’ensemble de l’Europe concerneront davantage le pourtour méditerranéen. Ce qui va poser des problèmes de ressource en eau, d’élévation du niveau de la mer (1 m d’ici la fin du siècle) ou d’acidification de celle-ci. Écosystèmes, agriculture, santé, tourisme ou encore infrastructures seront impactés…

Les étés caniculaires devraient donc être plus fréquents ?

Les étés caniculaires de la deuxième partie du XXIe siècle pourraient être 7 à 8 °C plus chauds qu’un été moyen. Tous les étés pourraient être plus chauds que celui de 2003, toujours selon un scénario « moyen ».

Ces vagues de chaleur pourront-elles avoir un impact sur la qualité de l’air ?

L’ozone troposphérique (de basse altitude, ndlr), les particules, l’oxyde de souffre et l’azote devraient croître l’été dans les régions déjà polluées. Or, on sait qu’il est très difficile de faire face à la pollution durant un été caniculaire car l’air est très stable. Les risques de feux de forêt pourraient aussi être plus importants. Or ces derniers génèrent aussi de la pollution. D’où l’importance de rester sous la barre des 2 °C d’augmentation de la température globale. C’est possible. Il faut y aller !

 


"Et demain, quel climat pour la Provence ?" - La Conférence, en pratique 

- Entrée 9€ (ou 9 Roues à régler sur place) -  Entrée offerte pour toute souscription d'un abonnement à Sans Transition ! - 

Librairie, buvette, petite restauration en partenariat avec la Biocoop L'AUZONNE, à Carpentras et massages sur place.

 

Rejoignez l'événement Facebook

- Où acheter / réserver vos places ? (vivement conseillé) -  

Achetez vos places à partir de début septembre dans :

Informations et demandes spécifiques à : reservation@sans-transition-magazine.info / 09 73 53 36 87 .

Partager