Assises nationales étudiantes du développement durable 2018 : « Donner au public l'envie d'agir »

Créé le : 02/04/2018

Ateliers, témoignages et remises de prix : les Assises nationales étudiantes du développement durable (ANEDD) auront lieu jeudi 5 avril, comme tous les ans, à la Toulouse Business School (TBS). Une douzième édition placée sous le signe des explorateurs. Présentation avec Chloé Thévenot, étudiante à la TBS et membre de l’organisation des ANEDD. 

Qui sont vos invités cette année ?

En 2017 nous avions fait venir Nicolas Hulot. Cette année, nous avons invité des explorateurs : Emmanuel Hussenet, Gaël Derive, Loïc Blaise (trois explorateurs de l'Arctique) et Théo Rohfritsch, jeune homme qui a fait le tour du monde à vélo et qui a exploré l’Antarctique. Ces personnes prendrons la parole en ouverture de la journée dans le cadre d'une conférence « prise de conscience ».

Le grand thème de la journée est « passer de la sensibilisation à l'action ». Nous avons pensé légitime de commencer la journée par ces témoignages.

Plus précisément, quel est le lien avec la thématique de cette édition ?

Ces gens sont allés voir directement les choses dans les zones polaires. Ils y ont constaté les effets du réchauffement climatique. Ce sont des témoins légitimes du développement durable. Nous avons préféré leur donner la parole plutôt que de laisser la place à un discours moralisateur. Il s'agit de donner au public l'envie d'agir.

Quelle sera la suite du programme ?

De 11h à 14h, seront organisés trente ateliers pratiques, sur la place située derrière notre école : un atelier « do it yourself » avec la confection de produits cosmétiques ou ménagers, une ressourcerie viendra faire une initiation au bricolage et à la réutilisation, il y aura des ateliers de permaculture ou encore de « watertag », publicité écologique et alternative à l'utilisation de papier... Nous avons impliqué nos partenaires comme GRDF qui proposera un quiz sur l'énergie ou Véolia qui encadrera un atelier sur les déchets et la méthanisation. Ecocert proposera aux étudiants de certifier un produit cosmétique bio.

Nous aurons aussi un village « bien être » où une association invitera les participants à faire leurs propres tisanes et à découvrir les vertus des plantes.

Dans le village « alimentation et agriculture » se tiendra un atelier « éco-paturage » avec la présence d'un troupeau de chèvres. Nous allons également faire descendre l'une des ruches installées sur le toit de l'école pour faire découvrir la conception du miel.

Enfin, un village social sera cette année centré sur une sensibilisation à la langue des signes.

En parallèle de tous ces ateliers est organisé un « écoforum ». Plus de quarante stands d'entreprises et d'associations de nombreux domaines d'activités seront présents : alimentation, textile, bien-être, culture...

Remises des éco-awards 2017 - DR

Vient ensuite le temps des concours, durant l'après-midi ?

Exactement. Les appels à candidature ont été lancés en début d'année, dans quatre catégories : « étudiant », « entreprise », « organisation d'utilité publique » (collectivités et associations) et « chercheur ». Il y a six candidats dans chaque catégorie. Tous vont présenter un projet devant un jury. Un prix « coup de cœur » des étudiants (500 euros) et le grand prix du jury (1000 euros) seront décernés dans chaque catégorie. Le prix « chercheur » sera lui doté d'un module de formation offert au lauréat par la Toulouse Business School. Ils repartiront aussi avec une vidéo de leur prestation.

La clôture de la journée est prévue pour 17h30-18h. La matinée est ouverte au grand public mais il est conseillé de s'inscrire sur un formulaire. À noter : les étudiants sont prioritaires !

Partager