stockage

MONTPELLIER (34) : COMWATT PROPOSE DE PRODUIRE ET DE CONSOMMER AU MIEUX SON ÉNERGIE SOLAIRE

Créé le : 12/07/2017
Grégory Lamotte, fondateur de ComWatt. Crédits photo : Abadie Laurie

Depuis la loi du 9 mai 2017 fixant les conditions d'achat de l'électricité produite par les installations photovoltaïques implantées sur bâtiment une prime en faveur de l’autoconsommation est accordée à tous. Éclairage sur le fonctionnement et l’intérêt de l'autoproduction énergétique avec Grégory Lamotte, fondateur de ComWatt, entreprise montpelliéraine (34) spécialiste de l'autoproduction et de l'autoconsommation d'énergies renouvelables.

« Aujourd’hui, les énergies renouvelables sont devenues les moins chères du monde ». C’est ce qu’affirme et revendique Grégory Lamotte, expert énergéticien auprès de l’Assemblée nationale et fondateur de ComWatt. Implantée à Montpellier (34), sa start-up est spécialisée dans l’autoproduction et la gestion intelligente et active des consommations d’énergie. Grégory Lamotte explique que l’énergie solaire, tous frais compris, coûte 26 euros du mégawatt. L’énergie éolienne la suit de près puisqu’elle s’élève à 35 euros du mégawatt. Le charbon (50€/mégawatt), le gaz (70€/mégawatt) et le nucléaire 110€/mégawatt) sont quant à eux entre deux et quatre fois plus onéreux que le photovoltaïque.

« Le prix du solaire a été divisé par dix en dix ans », précise le responsable de ComWatt. Cette différence de prix est la conséquence directe de la démocratisation de cette technologie. Chaque nouvelle génération de panneaux photovoltaïques est plus performante et moins chère que son aînée. De ce fait, « le prix baisse en moyenne de 20% tous les 20 mois », assure Grégory Lamotte. Alors que l’énergie solaire était la plus chère il y a 40 ans, elle est devenue la plus compétitive du monde, défend l'entrepreneur.

 

« Le transport de l’énergie coûte plus cher que l’énergie elle-même »

Pourtant, le prix de l’énergie pourrait être encore moins élevé car « le transport coûte plus cher que l’énergie elle-même », déplore Grégory Lamotte. À titre d’exemple, sur une facture électrique de 100 euros en France, 33% de la somme provient de l’électricité, 33% des taxes et 33% du transport. Le calcul est assez simple. Avec une énergie produite sur place par les panneaux solaires d’un foyer, les frais de transport sont nuls et 33% du montant de la facture énergétique disparaît.

L’incapacité de stockage des énergies

« Aujourd’hui, en France, nous avons plus d’un an de capacité de stockage de gaz et plusieurs mois de pétrole disponibles », ponctue le fondateur de ComWatt avant de s’étonner que « nous ayons seulement dix minutes de stockage d’électricité ». Ce n’est pas la technologie disponible qui empêche le stockage d'électrons mais son coût.

Bien que l’énergie solaire ne « coûte que 10 centimes par kilowatt, EDF le propose à 16 centimes », annonce cet expert énergéticien. Pour un foyer, l'intérêt est donc de consommer l'énergie solaire qu'il produit au plus près de ses besoins. C’est à ce moment que ComWatt intervient. La start-up propose un boîtier intelligent permettant de réguler la consommation énergétique de tous les appareils d’un foyer. En branchant simplement des prises connectées reliées à une box centrale, les appareils ménagers fonctionneront quasi-exclusivement au moment où l’énergie solaire est produite.

La box ComWatt

Savoir utiliser l’énergie au bon moment

Sachant qu’un cumulus peut maintenir l’eau chaude à la même température durant 48 heures et qu’une personne consomme quotidiennement cinquante litres d'eau, il sera activé seulement une heure et au moment du pic de chaleur. De même, le chauffage ou la climatisation seront mis en marche au moment opportun. C'est-à-dire de manière à ce que la température ambiante soit idéale au moment où les habitants arrivent dans le foyer. Le but : éviter  que les appareils ne tournent toute une journée.

« Oui, on peut couper un frigo », et c’est ce que propose ComWatt. Grâce à leur inertie thermique, un réfrigérateur et un congélateur sont capables de conserver les aliments sans risque sanitaire pendant 25 heures. Inutile donc qu’ils fonctionnent sans interruption. Ce principe s’applique à presque tous les appareils d’un foyer. Et cela diminue la consommation énergétique par deux. Et, par la même occasion, la facture énergétique du foyer. « En déplaçant la consommation, nous arrivons à consommer de l’énergie au moment où elle est produite sans impacter votre confort », conclue Grégory Lamotte.

Les énergies renouvelables, facteur d’emploi

Selon l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), les énergies solaires et éoliennes demandent six fois plus de main d’œuvre que le charbon, le nucléaire et le gaz. Puisque ce ne sont pas des emplois délocalisables, les énergies renouvelables représentent un gisement d’emplois effectif. Ilek, plateforme d'achat et de vente directe d’énergie renouvelable, s’est lancée dans le mouvement en novembre 2016. Depuis, elle propose de se fournir en énergie renouvelable produite par de petits producteurs régionaux. Ainsi, chacun peut consommer l’excédent énergétique de l’autre. Grégory Lamotte illustre la situation de la manière suivante : « dans un quartier, vous allez pouvoir proposer votre surplus d’énergie au garage du coin qui consomme beaucoup en semaine. Et à l’inverse, le garage va pouvoir vous passer son surplus d’énergie durant le week-end. Cela créé des solidarités locales ».

Une aide financière de l’État pour installer des panneaux photovoltaïques

Notons par ailleurs qu'en matière de photovoltaïque, l’État propose une prime à l’investissement sur l’installation de panneaux solaires en autoconsommation. Cette prime s’élève en moyenne à 400€ par kilowatt installé, soit environ 7 m² de panneaux solaires. Une offre ouverte à tous, sans condition de revenus. Cependant, le montant de la prime fluctue selon l’intérêt des citoyens : plus ces derniers feront appel à cette prime, plus son montant diminuera. Ce système cherche à encourager les plus réticents à franchir le premier pas en faveur d’une autonomie énergétique des ménages. Pourquoi pas vous ?


Plus d'infos :
https://www.comwatt.com/

Partager

S'abonner à stockage