negawatt

[TRANSITION] Un observatoire pour les objectifs régionaux en matière de climat

Créé le : 11/01/2021
pixabay

Crédit photo : Pixabay

Par Sans transition!

L’Observatoire des objectifs régionaux climat énergie, outil développé par le Réseau Action Climat France pour la transition écologique et énergétique des territoires, a été lancé il y a 5 mois. L'occasion de rappeler sa fonction en conférence de presse, avec les acteurs membres, tels que l'Ademe, l'association négaWatt ou encore le Cler.

Année après année, le but de l'observatoire sera de rendre transparentes, pour le citoyen, les politiques des territoires choisies en vue de la transition, et ce dans les différents secteurs (bâtiment, transports, déchets, energies renouvelables, etc.). Il permettra d'analyser les évolutions réalisées vis-à-vis des objectifs fixés dans les politiques régionales et de visualiser les écarts entre objectifs affichés et réalisations effectives des régions.

En d'autres termes, selon Hervé Lefebvre, chef du Pôle trajectoires bas carbone pour l'Ademe, "l'observatoire permettra de constater si la région satisfait ou non ses engagements pris". Les objectifs de chaque région sont définis dans les SRADDET, les schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires créés en 2015 par la loi NOTRe, et autres documents de planification.

Pour Adrien Jacob, chargé de projet à Négawatt, 3 indicateurs principaux, qui figurent normalement dans les objectifs que se fixent les régions, seront ainsi régulièrement passés au crible par l'observatoire : les émissions de gaz à effet de serre totales de chacune des 13 régions, la consommation finale d'énergie et la production d'énergie renouvelable. En revanche, l'observatoire n'a pas vocation à comparer les régions entre elles, ni même de comparer les politiques régionales menées par rapport aux objectifs nationaux fixés en faveur de la transition.

Zoé Lavocat, responsable Climat et territoires au Réseau Action Climat, a précisé qu'une mise à jour régulière des données récoltées auraient lieu, en fonction notamment des éventuelles modifications opérées sur les Sraddet, mis en oeuvre depuis 2020. "Nous souhaitons rendre cet outil pédagogique pour qu'il soit accessible à tous", a-t-elle ajouté. À suivre donc.

Plus d'infos : Observatoire des objectifs régionaux climat-énergie – Où en sont les régions dans la transition ? | Réseau Action Climat (reseauactionclimat.org)

[Industrie automobile] : répondre à la crise en préparant la mobilité de demain

Créé le : 06/07/2020

Par négaWatt

Conséquence de la crise sanitaire et des difficultés rencontrées depuis une quinzaine d’années, le secteur automobile connaît une grave crise économique. En France, des dizaines de milliers d’emplois sont menacés. Le gouvernement a fait le choix d’un effort budgétaire massif pour stimuler la demande automobile, favoriser l’innovation et soutenir les acteurs industriels français. Si certaines mesures sont bienvenues, le plan proposé n’est clairement pas à la hauteur des engagements climatiques, ni des enjeux sociaux soulevés par le mouvement des gilets jaunes.

 

Face à des mesures centrées sur l’offre de court terme du secteur automobile français, l’association négaWatt soutient une stratégie industrielle des mobilités adaptée aux besoins de déplacement, en cohérence avec les enjeux économiques, sociaux et climatiques. Celle-ci vise tout d’abord à prioriser l’investissement public vers les modes de transports les moins polluants et garantissant un accès plus équitable à la mobilité, comme le ferroviaire et les transports en commun. Grand absent des mesures gouvernementales, un plan ferroviaire ambitieux[1] est par exemple primordial.

Cette stratégie consiste également à engager dès à présent l’évolution de la filière automobile vers un modèle plus soutenable. Cela passe d’une part par le développement de la filière électrique au-delà de la seule voiture individuelle, en intégrant également les micro-cars et les deux-roues. Il s’agit d’autre part de construire une filière bioGNV (voitures et poids-lourds alimentés au gaz renouvelable) plus adaptée aux déplacements longs. Cette filière, qui présente des atouts écologiques indéniables, peut s’appuyer sur des réseaux de distribution existants et suggère de nombreuses créations d’emplois. Elle permettrait en outre de proposer aux ménages des véhicules plus accessibles financièrement.

Ces propositions restent indissociables d’une réflexion en amont sur nos déplacements en lien avec l’approche de sobriété portée par notre association.

Créée en 2001, l’association négaWatt est animée par une vingtaine d'experts de l’énergie, bénéficiant d'une expérience de terrain et de compétences complémentaires. Ils ont notamment démontré, avec le scénario négaWatt, qu’une transition énergétique vers un avenir soutenable est techniquement possible. L’association est aujourd'hui soutenue par près de 1400 adhérents.

Plus d’infos : la note présentant les propositions de l'Association négaWatt pour renforcer le plan de relance du gouvernement. 

 

 [1] Tel que proposé dans le scénario 3 du Conseil d’orientation des infrastructures

 


 

[TRIBUNE] : Sortir de la crise et engager la transition écologique

Créé le : 11/05/2020
logo asso negawatt

Par l'association NegaWatt

Face à la crise majeure que nous traversons, de nombreuses voix s'élèvent pour réclamer une véritable prise en compte des enjeux sociétaux et environnementaux dans les mesures qui seront prises pour en sortir.

Depuis près de 20 ans, les experts de l'Association négaWatt réfléchissent à un avenir plus soutenable pour la France et aux moyens d'y parvenir.

Le scénario négaWatt dessine ainsi un chemin possible pour une transition énergétique et écologique. La trajectoire qu'il propose est une voie vers plus de résilience, porteuse d'une meilleure protection de l'environnement et de notre cadre de vie, mais aussi de justice sociale et de création d'emplois.

L'Association négaWatt se mobilise ainsi pour soutenir ces changements qu'il est de plus en plus urgent de mettre en œuvre. Après avoir publié une tribune sur Alternatives économiques, elle vient de signer, aux côtés de plus de 70 autres organisations, un appel commun à la reconstruction que nous vous invitons ci-dessous à signer et à relayer.

Appel commun à la reconstruction

Pandémies, dérèglement climatique, inégalités sociales… Notre société est vulnérable, et nous en avons plus que jamais conscience. Face à la crise actuelle, des mesures de relance vont être prises par les décideurs. Mais avons-nous vraiment envie de relancer ce système qui ne tourne pas rond ?

L'Association négaWatt s'est associée au lancement d'un grand Appel citoyen pour interpeller les décideurs et leur demander une  reconstruction réellement écologique, sociale et sanitaire.

Je soutiens l'appel : https://www.appel-commun-reconstruction.org/

 

Partager

S'abonner à negawatt