mouvements sociaux

[INTERVIEWS] - Attac : 20 ans de lutte pour un autre monde

Créé le : 08/10/2018
Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac, à Montpellier, le 27 septembre dernier - FD

Attac a 20 ans. Un anniversaire que célèbre l’organisation altermondialiste, dans le cadre de conférences-débats et de manifestations culturelles, un peu partout en France. Notamment à Marseille, au théâtre Toursky, le 29 septembre dernier, et à Montpellier, au café associatif la Carmagnole, le 27 septembre. Rencontre avec l'économiste Dominique Plihon, porte-parole d'Attac, et avec Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac, connue notamment pour son engagement syndical.

Dominique Plihon : « Sans le mouvement social, il n'y aura pas de transition »

Dominique Plihon est économiste. Il est porte-parole d'Attac depuis 2013. Il revient avec nous sur les principaux combats d'Attac, association d'éducation populaire qui se bat pour une « autre mondialisation ».

 

 

Annick Coupé : « Les mots de ce qui est Attac »

Annick Coupé est secrétaire générale d'Attac France. Nous l'avons rencontrée à l'occasion d'une conférence-débat organisée le 27 septembre dernier, dans le cadre des célébrations des 20 ans d'Attac. Elles nous a notamment présenté L'abécédaire engagé, un livre qui vient de paraître aux éditions Les Liens qui Libèrent. Et qui revient mot après mot sur 20 années de mobilisations, d'« altermondialisme » à « zapatisme ».

 

 

À lire : L'abécédaire engagé, D'altermondialisme à zapatisme, Attac, 160p., 20 euros

 

ATTAC REFAIT LE MONDE A TOULOUSE, DU 23 AU 27 AOÛT !

Créé le : 17/08/2017

Le cofondateur de Mediapart, Edwy Plenel, la militante altermondialiste Susan Georges ou encore Zoé Konstantopoulou, ancienne présidente du Parlement grec. Autant de participant-e-s à l'Université européenne des mouvements sociaux, organisée par Attac à Toulouse, du 23 au 27 août. Un événement dont Sans Transition ! est partenaire. 

Au programme : débats, assemblées de mobilisation, forums et moments festifs. Les thèmes abordés sont riches, variés et large, à l'image des luttes à mener pour voir advenir un monde plus juste et respectueux de l'environnement. Ecologie, justice fiscale, intersectionnalité des luttes, santé, rôle des services publics, agriculture durable seront autant d'axes de réflexions et d'échanges. Il s'agit de "montrer que le changement est ailleurs, et pas seulement dans les partis politiques. Il est dans l’inventivité et la pluralité des mouvements sociaux, partout en Europe et dans le monde, et dans les alternatives concrètes au capitalisme", déclare notamment Aurélie Trouvé, porte parole d'Attac France, dans un communiqué.

Alternatives au "libéralisme" et au "protectionisme xénophobe"

Ces cinq jours d'échange ont lieu a "un moment stratégique à la suite de l’arrivée au pouvoir de dirigeants politiques, particulièrement aux États-Unis et en France, dont les objectifs sont à l’opposé des valeurs portées par les mouvements sociaux", souligne Attac. " Les mouvements sociaux tracent une autre voie, à côté du libéralisme économique de Macron et du protectionnisme xénophobe de Donald Trump. Cette Université d’été européenne des mouvements sociaux va montrer qu’une autre Europe, celle des citoyen·ne·s engagé·e·s, peut se construire", poursuit l’organisation.

Attac France attend quelques 1500 personnes en provenance de France, d'Europe et du monde entier, dans les locaux de l’université Toulouse Jean Jaurès pour ce grand rendez vous.

Découvrez le programme ICI.

Infos pratique là.

Partager

S'abonner à mouvements sociaux