Vie du réseau

[ PERSÉVÉRER POUR RÉUSSIR ] L'exemple de Jean-Louis Étienne

Créé le : 19/12/2019

Le grand explorateur français était l'invité d'Aesio et de Sans transition ! magazine le 02 octobre dernier, lors d'une conférence réservée aux professionnels organisée à l'Université catholique de Lyon. Au cours de cette conférence dédiée à la persévérance, celui qui fut le premier homme à atteindre le pôle Nord en solitaire, a expliqué comment, grâce à cette valeur positive, nous pouvons nous dépasser au quotidien.

Comment la persévérance peut-elle nous permettre de co-construire un management vertueux en faveur de notre responsabilité sociétale ? C'est ce à quoi le médecin spécialiste en biologie et en nutrition du sporten solitaire a répondu.

La conférence fut également pour lui l'occasion de revenir sur son parcours exemplaire engagé dans la transition environnementale. Jean-Louis Etienne prépare activement sa prochaine expédition, Polar Pod, une exploration de l'océan austral à bord d'une plateforme océanique habitée, spécialement conçue pour dériver autour de l'Antarctique dans les cinquantièmes hurlants.

Entretien :

Découvrez le reportage sur l'événement :

> Plus d'infos

La Banque des Territoires : consultation citoyenne inédite

Créé le : 16/12/2019

En Bretagne, la Banque des Territoires lance, dans le cadre de la Breizh Cop, et en partenariat avec la Région Bretagne et l’Etat, la plus grande consultation citoyenne jamais réalisée sur le territoire.

Cette consultation, qui recueillera l’avis de plus de 40 000 personnes habitant la région, visera à mieux connaître leurs attentes et à les associer davantage à l’action collective et à l'élaboration des futures politiques publiques. Au terme de la démarche, l’objectif est de partager des propositions pour améliorer la vie quotidienne des Bretons. Les participants seront questionnés sur quatre enjeux inhérents aux grands défis du territoire et à l’action territoriale : la qualité de vie, l’environnement, l’emploi et la solidarité. Cette opération expérimentale financée par la Banque des territoires durera deux mois, à compter du 16 décembre. Elle a été confiée à Make.org, société spécialisée dans la consultation citoyenne.
Les Bretons seront invités à faire des propositions sur quatre questions ouvertes, via une campagne de recrutement sur les réseaux sociaux menée sur une base représentative de la population bretonne. Les réponses seront analysées afin de déterminer les suggestions plébiscitées et d’affiner les résultats à différentes échelles.

 

Pour une restitution au printemps 2020

Une restitution globale de la consultation sera faite aux partenaires et participants au printemps 2020. Les résultats donneront lieu à des ateliers de travail spécifiques avec des contributeurs et des acteurs locaux pour coconstruire les réponses qui pourraient être apportées en termes d’actions concrètes. Les Bretons peuvent d’ores et déjà se connecter sur : https://parole-aux-bretons.make.org

Pour Loïg Chesnais-Girard, Président de Région,

 


 « Cette vaste consultation s’inscrit dans la dynamique de notre Breizh cop. Cette démarche participative associe déjà depuis deux ans de nombreux acteurs locaux et citoyens, dans le but de définir ensemble un projet durable de territoire à horizon 2040. »
 


Cet outil d’écoute et de recueil de propositions donnera un éclairage nouveau, au plus près des attentes des Bretonnes et des Bretons. Il permettra d’alimenter les travaux engagés par les acteurs locaux pour mieux adapter les réponses données aux réalités du quotidien. La Banque des Territoires s’adresse aux acteurs institutionnels et économiques des territoires pour accélérer leurs projets de développement vers des territoires plus attractifs, plus inclusifs, plus durables et plus connectés. Elle entend garder un « intérêt général d’avance » en se dotant d’un système d'écoute citoyenne permettant d’accompagner les acteurs territoriaux en s’adaptant aux besoins de chacun.

Gil Vauquelin, directeur régional Bretagne de la Banque des Territoires :


« Cette expérimentation permettra d’enrichir nos réflexions et notre compréhension des attentes des citoyens. Je suis très heureux qu’elle puisse se déployer en Bretagne en synergie avec la dynamique partenariale de la BreizhCop au profit d’une approche collective soucieuse de l’avenir de la région. »



La relation au citoyen, entendue comme la prise en compte de l’administré dans la conception et la mise en oeuvre de politiques publiques, revêt une importance stratégique en matière de lutte contre la fracture territoriale. En 2019, la Banque des Territoires l’a donc instituée comme l’un de ses douze champs d’intervention. Selon le taux de participation et la capacité des acteurs territoriaux à s’en saisir dans le cadre de leurs actions locales, la Banque des Territoires évaluera la pertinence d’étendre ce type de dispositif à d’autres régions.


Plus d'infos :
www.banquedesterritoires.fr

[ ENERGIES RENOUVELABLES ] RES fête ses 20 ans !

Créé le : 16/12/2019

RES est une entreprise spécialisée dans l'éolien terrestre et offshore, ainsi que dans le solaire, le stockage et la transmission et redistribution. Elle a fêté ses 20 ans à Paris en octobre dernier. Le célèbre climatologue Jean Jouzel était l'invité d'honneur. Sans transition ! magazine, partenaire du groupe, y était et a eu la chance de s'entretenir avec l'ancien membre du Giec.

Visionnez l'entretien avec Jean Jouzel :

Visionnez la présentation de l'événement :

[ MARSEILLE ] Journées de la Transition écologique et de l’économie circulaire

Créé le : 09/12/2019

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur annonce pousuivre son engagement en faveur de l'urgence climatique et organise les Journées de la Transition écologique et de l’économie circulaire les 16 et 17 décembre prochains.

Renaud Muselier, Président de la région Paca sera entouré pour l'occasion d'invités de renom : Maud Fontenoy, Vice-présidente déléguée au développement durable, à l’énergie et à la mer, Bernard Kleynhoff, Président de la commission Économie, industrie, innovation, nouvelles technologies et numérique, et en présence de Samuel Le Bihan, acteur et créateur de l’association Hearthwake.

Des ateliers, tables rondes et débats se succèderont pendant les deux journées.

> Consulter le programme détaillé

[ AGROÉCOLOGIE & SEMENCES PAYSANNES ] La parole aux acteurs engagés

Créé le : 09/12/2019
Photo : Sans transition !

Le 18 octobre dernier, le magazine Sans transition !, ainsi que Biobreizh et Kaol Kozh, les coopératives de fruits et légumes bio, recevaient à Rennes, Marc Dufumier, pour une conférence dédiée à l'agroécologie et aux semences paysannes. La soirée s'est poursuivie autour d'une table ronde avec les acteurs locaux. Nous avons souhaité donner la parole à nos partenaires engagés, sans qui l'événement n'aurait pas pu avoir lieu.

Jean-Luc Poder est le fondateur et directeur de la société Poder :
Cyriaque Crosnier-Mangeat est le président d'Agrosemens :
Fabrice Rault est le directeur du site grand ouest de Pronatura Bretagne :
Et découvrez le replay de la table ronde grâce à notre partenaire Tébéo !

[ QUALITE DE L'AIR & CHANGEMENTS CLIMATIQUES ] Qu'en pensent les habitants ?

Créé le : 06/12/2019

A l’occasion de la Journée Mondiale pour le Climat qui aura lieu dimanche 08 décembre, AtmoSud, l'association de surveillance de la qualité de l'air en Paca est allée à la rencontre du public pour le questionner sur les liens entre changement climatique et qualité de l’air.

Si ces deux thématiques peuvent de prime abord sembler distinctes dans leurs effets, elles ont pourtant des corrélations bien réelles et leurs sources sont communes. Quel est l’impact du changement climatique sur la qualité de l’air ?

Réponse avec les vidéos réalisées par Atmosud à l'occasion d'un micro-trottoir :

> Plus de vidéos

[ ÉCONOMIE CIRCULAIRE ] Remise des prix Ecodéfis à Grasse

Créé le : 05/12/2019

Le 02 décembre à Grasse (06), avait lieu la remise des prix Ecodéfis, organisée par la Chambre régionale des métiers et de l'artisanat, en partenariat avec la CCI, l'Ademe, la Région Sud et la communauté de communes du Pays de grasse. Animé par Sans transition ! magazine, l'événement avait pour objectif de labelliser les entrepreneurs du territoire dans une démarche d'économie circulaire.

Cette opération nationale souhaite valoriser les commerçants et artisans qui adoptent des actions concrètes responsables en matière d’environnement et de social (déchets, rejets et fluides, transports, énergie, RSE, éco-produits, services durables, emploi social...).

La démarche fut d'abord illustrée ce lundi, avec des femmes artisans commerçantes engagées.

Laura Giacco, Aude Etienne, Christine Giordano, Audrey Satta, Jina Luciani. Photo : Sans transition !

C'est Jérôme Viau, président de la communauté de communes du Pays de Grasse qui remit les prix Ecodéfis et souhaité que le Pays de Grasse soit " une collectivité engagée dans le développement durable dans dynamique de coopération avec les acteurs locaux ".

Jérôme Viau, lors de la remise des prix Ecodéfis. Photo : Sans transition !

Egalement présent, Jean-Pierre Galvez, de la Chambre des métiers et de l'artisanat (CMA), a tenu à rappeler que " de plus en plus d'entreprises s'engagent sur le territoire de Grasse vers une économie vertueuse, locale, saine et pour un futur soutenable ". Car selon lui, l'écologie est un véritable " projet de société qui nous concerne tous ".

> Plus d'infos 

[ 05 DÉCEMBRE ] L'appel à mobilisation de la Fédération des mutuelles de France

Créé le : 03/12/2019

La Fédération des mutuelles de France appelle à participer à la mobilisation nationale et interprofessionnelle du 5 décembre contre une réforme des retraites " qui va accroitre la durée de cotisation exigée et abaisser fortement les pensions de retraite ".

D'après la fédération, ce projet est " injuste et dangeureux", car le choix de dégrader les conditions de vie des seniors compliquera leur accès à la santé et à la protection sociale à un moment de la vie où cet accès est particulièrement crucial.

Ce projet s’inscrit dans une politique globale qui, selon la FMF, casse la solidarité nationale : un « plan hôpital » sans moyen, un plan dépendance en panne, un PLFSS qui ne permet pas de répondre aux besoins de santé de la population…

Or, vouloir un système de retraite juste, un hôpital public correctement doté en moyens humains et financiers, une politique solidaire qui permette de relever le défi de la dépendance, une protection sociale universelle pour que chacun puisse vivre dignement, ce n’est pas être « trop négatif » sur la situation du pays, ni être « pleurnichard » mais, au contraire, avoir l’exigence de construire la société humaine et fraternelle voulue par nos concitoyens. Car c’est bien, comme le rapelle le communiqué, le projet des militants mutualistes.

> Plus d'infos

[ ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ] " Ensemble, défendons l'ESS !"

Créé le : 26/11/2019

Dans le cadre du mois de l'ESS, Sans transition ! magazine animait ce matin à Marseille deux tables rondes qui ont permis aux personnes présentes de dialoguer avec des acteurs locaux. L'événement était organisé par l'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (UDES), ainsi que la CRESS Paca et la Région Sud.

Comment travailler à la fois sur l'image et l'apprentissage de l'Economie sociale et solidaire? Comment valoriser les temps de formation et pourvoir les postes disponibles ? C'est autant de thématiques qui ont été abordées lors des échanges qui ont rassemblé de nombreuses personnes.

Photo : Cress Paca

La première table ronde abordait la question de l'attractivité de l'ESS sur les territoires. Elle donnait la parole à Pascal Carrano, Directeur général de Vacances Léo Lagrange, Franck Maillé, directeur de STM et à Matthieu Couailles, directeur du pôle petite enfance à la Mutualité française Paca.

Photo : UDES

La deuxième table ronde avait pour thème "Les défis et les perspectives de l'ESS". Elle rassemblait Cathy Desoutter, déléguée Inter-régional d'Uniformation, Xavier Guidoni, directeur des relations extérieures chez Pôle Emploi, Yves-Michel Nalbandian, directeur de l'ARACT PAca, et Sébastien Darrigrand, directeur général de l'UDES.

Pendant les multiples échanges, l'UDES a annoncé la création d'un outil de mesure de l'impact social des entreprises de l’ESS sur leur territoire pour défendre leur utilité social auprès des financeurs et des partenaires, ainsi que d’interroger leurs pratiques en vue d’une amélioration (égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, gouvernance démocratique en entreprise, etc.).

L'événement s'est clôturé par la signature d'un partenariat entre la Cress Paca et l'UDES, concrétisé par la création future de la Maison commune de l'ESS. Un équipement qui fournira aux entreprises et aux employeurs de l’ESS un lieu d’informations et d’accompagnement.

 

[ MONTAGNE ARDECHOISE ] RES fêtait les 15 ans d'existence de son parc éolien

Créé le : 26/11/2019

RES est à l’origine de près de 850 MW d’énergie éolienne et solaire installés sur le territoire français. Situé sur la commune de Cros-de-Géorand en Ardèche, le parc éolien du Plateau Ardéchois fête, en cette année 2019, ses 15 ans d’existence. Une table ronde participative animée par Sans transition ! y a réuni citoyens et acteurs locaux pour échanger autour de la transition énergétique.

Pionnière dans la transition énergétique, la commune de Cros-de-Géorand a accueilli les 8 premières éoliennes du Plateau Ardéchois en 2004. C’est alors le premier parc éolien de la Montagne Ardéchoise.

En 2011, 4 autres machines sont implantées en complément des premières, portant à 12 le nombre total d’éoliennes du parc.

Depuis 15 ans, les 12 éoliennes du Plateau Ardéchois produisent une énergie 100% renouvelable à hauteur de 21 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique d’environ 9200 personnes.

Elles sont venues étoffer le bouquet d’énergies renouvelables produites sur la commune de Cros - de - Géorand qui dispose également d’un barrage hydroélectrique et d’un parc photovoltaïque.

Année après année, les éoliennes ont apporté une contribution directe à la préservation de l’environnement, au bénéfice des générations futures. En 15 ans, elles ont déjà permis d’éviter l’émission de 125 000 tonnes de CO2 et la production de 33m3 de déchets radioactifs, ainsi que de préserver 25 000 tonnes d’équivalent pétrole et 570 000 m3 d’eau (soit 19 piscines olympiques).

Malgré les réticences au début de la part de quelques habitants, très vite le défit collectif de la transition énergétique a été relévé.

Sans transition ! est allé à la rencontre des acteurs du projet.

Françoise Laurent, maire de Cros-de-Géorand :

Joseph Bourez, direcreur de l'agence locale de l'énergie en Ardèche :

Augustin Pesche, ingénieur territorial chez RES :

> Plus d'infos

Pages

Partager