Vie du réseau

BRETAGNE - des rencontres pro et bio

Créé le : 29/11/2018
Béatrice Rozé

Initiative Bio Bretagne (IBB) organisait, mardi 27 novembre à l'Hôtel de Rennes Métropole, la 5ème édition des Rencontres professionnelles des acteurs de la filière Bio en Bretagne.

Un évènement annuel s’adressant à tous ceux qui contribuent ou souhaitent contribuer au développement des produits Bio.
Rendez-vous d’affaires, conférence thématique, tables-ronde, expertises... pour contribuer au succès et au dynamisme de ce secteur en région Bretagne.

> Interview de Béatrice Rozé, administratrice IBB et dirigeante de Fagots et Froment, boulangerie biologique.

 

Plus d'infos

ww.bio-bretagne-ibb.fr

[ESS] DES ATELIERS POUR LES ENTREPRISES ENGAGÉES

Créé le : 29/11/2018

Matthieu Theurier, vice-président de Rennes Métropole à l'économie sociale et solidaire (ESS), a contribué à l'organisation des ateliers des entreprises engagées, qui avaient lieu mardi 27 novembre au couvent des Jacobins, à Rennes. Le but : faire un bilan sur l'ESS dans Rennes Métropole et identifier les axes d'amélioration. Parmi ceux-ci : l'accès à l'immobilier et au financement pour les entreprises. L'élu EELV revient avec Sans transition ! sur ces problématiques. 

Montpellier - Energaia : le rendez-vous des énergies renouvelables

Créé le : 28/11/2018

Le prochain Forum EnerGaïa, 12e édition du rendez-vous majeur des professionnels la filière des énergies renouvelables, se tiendra au Parc des Expositions de Montpellier les 11 et 12 décembre.

Soutenu par la Région Occitanie et organisé par Montpellier Events, le salon des énergies EnerGaïa accompagne depuis plus de 10 ans la filière des énergies renouvelables.

A la fois Forum intégrant un cycle de conférences (sur la transition énergétique, les nouvelles technologies, les innovations…), des tables rondes abordant les nouveaux enjeux du marché, mais aussi une convention d’affaires avec l’organisation de plus de 150 rendez-vous B to B ciblés, EnerGaïa se positionne comme un événement majeur des professionnels la filière des énergies renouvelables.

En 2017, plus de 4800 visiteurs professionnels, experts, élus, décideurs et 115 sociétés exposantes s’y étaient retrouvés pour échanger autour des enjeux et perspectives de la filière au plan régional et national.

 

Éco-responsabilité, l’enjeu de cette 12e édition


Consacré à la transition énergétique, le Forum EnerGaïa se devait de faire figure d’exemple en matière de développement durable. C’est pourquoi les organisateurs on acté la mise en place d’engagements concrets : réduction des consommations en énergie, en eau et en papier, limitation et maîtrise des déchets engendrés par l’organisation de l’événement (diminution, valorisation, recyclage des déchets), promotion des transports doux, restauration locale et de saison, sensibilisation des différents partenaires et du public à l’environnement. En adoptant cette démarche, le Forum EnerGaïa a la volonté de devenir à court terme un événement éco-responsable.

Déjà labellisé COP24, le Forum sera inauguré à le 11 décembre par Arnaud Leroy, président de l’ADEME et Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Vous y retrouverez aussi Sans Transition ! sur son stand.


Plus d'infos
energaia.fr

[VIDEO] - Retour sur les Rencontres Nationales de l'Habitat Participatif de Nantes

Créé le : 22/11/2018
Les troisièmes Rencontres nationales de l'Habitat Participatif ont eut lieu à Nantes, en juillet 2018 - DR

Les troisièmes Rencontres Nationales de l'Habitat Participatif, c'était à Nantes en juillet dernier. Retour en vidéo : moments choisis, témoignages, état des lieux chiffré et conclusions de cette journée dédiée au Mouvement.

Ces rencontres avaient vu émerger le souhait parmi les participants de passer d’une Coordin’action des Associations de l’Habitat Participatif à une Coordin’action du Mouvement de l’Habitat Participatif. Cette transformation prend corps et la Plénière ouverte qui s’est tenu fin septembre a permis d’acter ces évolutions.

Le groupe de transition est donc chargé de penser une nouvelle gouvernance, plus ouverte, simplfiée, et qu'il juge plus représentative. Il doit rendre sa copie mi-décembre et cela devrait se traduire par une modification des statuts de la Coordin’action qui seront validés lors d’une Assemblée des Membres Exceptionnelle qui se tiendra le 19 janvier prochain à Paris.

 

 

Plus d'infos :

www.habitatparticipatif.eu

BRETAGNE - Les établissements hospitaliers tiennent congrès à Rennes

Créé le : 22/11/2018
Crédits : Pixabay

Le 43ème Congrès de la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés non lucratifs (FEHAP) se tiendra les 28 et 29 novembre au Couvent des Jacobins, à Rennes.

Dans le cadre du mois de l'ESS, ce 43ème congrès, la FEHAP met en avant e thème de la Responsabilité Sociétale et Environnementale, sujet d’actualité sur lequel la Fédération est déjà engagée depuis plusieurs années et qui touche tous les établissements et services.

​​​​Au programme, 12 conférences plénières et conférences-débats avec plus de 40 intervenants permettront d'aborder les différentes dimensions de la RSE : la recherche constante de l’amélioration de l’action et du service rendu aux usagers, la recherche de l’amélioration de la qualité de vie au travail, la responsabilité financière et budgétaire, l’inscription dans les territoires, et la responsabilité environnementale. 
Mais aussi des ateliers de co-construction, temps d'échange et de créativité permettant à chacun des participants de partager son expérience, ses questionnements sur les sujets suivants : économie circulaire, qualité de vie au travail, circuit-court et valorisation de l'achat local.

 

Un Congrès au coeur de l'actualité
 

Ce Congrès se veut en prise avec l’actualité. Les conférences prévues traiteront de sujets transversaux à l’ensemble du champ de la santé et de la protection sociale : réforme des modes de financement ; pour une société inclusive, ouverte à tous ; l’innovation organisationnelle ; réforme de la formation professionnelle ; logique de parcours en santé mentale…

Par ailleurs, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé interviendra le 28 novembre aux côtés d’Antoine Dubout, Président de la FEHAP. 

La remise des trophées de l'innovation et des living labs récompensera les innovations des établissements et services adhérents, dont dix feront l'objet d'une récompense par Nov'Ap, l'Observatoire FEHAP de l'Innovation.

Toutes les informations et le progamme sur le site web du Congrès.


Plus d'infos :
http://www.fehap.fr

Bretagne - A Rennes, des navettes autonomes

Créé le : 16/11/2018

Le 15 novembre, Rennes Métropole a mis en circulation les premières navettes autonomes sur le territoire métropolitain. C'est le campus de Beaulieu (Université de Rennes 1) qui a été choisi pour mener cette expérimentation qui doit durer jusqu'à fin juin 2019.

Cette expérimentation de navettes autonomes sur un campus universitaire s'inscrit dans le projet "Mobilités intelligentes" porté par Rennes Métropole et l'écosystème rennais d'innovation. Ce projet a pour ambition de faire du territoire rennais un laboratoire d'innovations et d'expérimentations pour optimiser les infrastructures existantes, développer une mobilité décarbonée et fluidifier les déplacements grâce au numérique.

Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole


 « Pour la première fois, des navettes autonomes vont être pleinement intégrées à un réseau de transports en commun. C’est une fierté. Rennes Métropole continue ainsi à s’affirmer comme un territoire d’innovation et d’expérimentation, au service des déplacements du quotidien et préfigurant les mobilités de demain. »

 

Des navettes stars
 


Deux navettes autonomes sont donc mises en service pour compléter la desserte en transports en commun du campus universitaire de Beaulieu (Université de Rennes  1). Elles sont intégrées dans le réseau STAR de Rennes Métropole, avec la création d’une ligne ad hoc : la ligne 100 Campus Beaulieu – Star La Navette, qui bénéficiera ainsi à toute personne en mobilité sur le campus (étudiants, personnels de l'Université, visiteurs…). Le service est proposé gratuitement, du lundi au vendredi.

D'une longueur de 1,3 km, le parcours se déroule en partie en mixité sur la voie publique, partagée avec tous les modes de déplacement dont la voiture, et en partie sur une voie dédiée aux modes doux. Cette ligne 100 s'intègre en complémentarité de la ligne de bus C4 du réseau STAR et de la future ligne B du métro, qui desservira le campus de Beaulieu (station Beaulieu-Université).

Laurent Senigout, Directeur de Keolis Rennes

« Keolis est fier d’accompagner Rennes Métropole dans sa politique volontariste et innovante de mobilité : le projet de navette autonome est une opportunité pour l’entreprise de vivre concrètement les évolutions à venir des métiers et des technologies. »
 

Autonomes, électriques et panoramiques

 

Les navettes autonomes, fabriquées par le constructeur français Navya, fonctionnent sur batterie rechargeable, sans émission de CO2. Elle n’ont ni volant, ni pédale. C’est la communication entre un capteur GPS et une balise de référence qui détermine à tout moment et de manière précise la position des véhicules. Des capteurs situés à l’avant et sur les côtés cartographient l’environnement et assurent la détection d’obstacle. Une caméra, située au niveau du pare-brise, détecte les obstacles et estime leur position par rapport à la navette. Elle permet l’analyse de l’environnement (signalétiques, feux). La vitesse des roues est mesurée pour estimer la vitesse du véhicule et confirmer sa position.

L’expérimentation est prévue jusqu'à fin juin 2019. A bord des navettes, pas de conducteur, mais un agent STAR chargé d’accueillir les passagers et de répondre à leurs questions. A l’instar de toutes les lignes du réseau STAR, les navettes sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 


Plus d'infos
metropole.rennes.fr

Bretagne : participez aux Assises citoyennes de la mer et du littoral

Créé le : 14/11/2018

Le 22 novembre se tiendront à Brest les Assises citoyennes de la mer et du littoral, 4ème et dernier événement organisé par le Réseau des conseils de développement bretons dans le cadre de la Breizh COP.

Pour construire son projet de développement durable, le Conseil Régional de Bretagne, à travers la Breizh COP, souhaite associer tous ses partenaires institutionnels, acteurs·trices socio-économiques et citoyen·ne·s, dont les Conseils de développement. Ce Projet pour la Bretagne sera finalisé en 2019.


A partir des réflexions menées par les Conseils de développement, ces Assises ont pour objectif d’échanger et de débattre des enjeux liés à la mer en Bretagne afin d’apporter des éléments de réflexion, des contributions, des questionnements sur les stratégies maritimes locales et régionales et leur intégration dans le projet régional.

Un événement ouvert à toutes et tous, sur inscription.

Au programme...

Cet événement labellisé Breizh COP  est organisé en partenariat avec la Région Bretagne, qui sera représentée par Pierre Karleskind, Vice-président du Conseil régional en charge de la mer et des infrastructures portuaires. David Riou, Vice-président du CESER Bretagne présentera quant à lui l’étude des CESER de l’Atlantique : « Innovation et économie maritime : un océan d’opportunités pour les régions de la façade atlantique française ».



Au programme :


13h00 : Accueil Café
13h15 : Mot d’accueil par Guy Jourden, Président Conseil de développement du Pays de Brest et Introduction de la rencontre par Jean Verger, co-coordinateur du réseau des Conseils de développement bretons.
13h30 : Présentation des réflexions des CESER de l’Atlantique : « Innovation et économie maritime : un océan d’opportunités pour les régions de la façade atlantique française » par David Riou, Vice-président du CESER Bretagne.
14h00 : Quelle stratégie maritime pour la Bretagne ? Pierre Karleskind, Vice-président du Conseil régional en charge de la mer et des infrastructures portuaires
14h30 à 16h00 : Ateliers
16h00 : Retour sur les ateliers
16h15 : Témoignage de Jose Maria Costa, Maire de Viana do Castelo, Chef de la délégation portugaise au Comité Européen des Régions et Président de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique, et échanges avec les participants.
17h00 :  Synthèse des Assises par Guy Jourden


Une expression citoyenne aux côtés des élus

Les Conseils de développement sont des instances consultatives créées aux côtés des collectivités publiques, chaque EPCI de plus de 20 000 habitants se dotant d’un Conseil de développement. En Bretagne, on compte près de trente instances, composées d’hommes et de femmes qui représentent les secteurs de l’économie, de la culture, de la santé, de l’emploi, de l’environnement, de la solidarité,…  Au sein de leur Conseil de développement, ils s’informent, débattent et participent aux politiques locales en émettant de avis et contributions. Par leurs travaux de prospective et en se saisissant de sujets d’intérêt collectif, ils contribuent au développement durable de leur territoire.

Le Réseau de Conseil de développement a déjà organisé 4 événements qui ont permis d’apporter des contributions à la Breizh Cop, toutes les publications liées à ces rencontres étant disponibles sur leur plateforme :
cdbretagne.org (voir les travaux du réseau)

Informations pratiques :


Jeudi 22 novembre 2018 de 13h à 17h30
Au Centre Nautique du Moulin Blanc – 29200 BREST
S’adresser à : Réseau des Conseils de développement bretons
Tél : 02.96.58.08.08
Mail : contact@cdbretagne.org

L’urbanisation à même les sols pollués

Créé le : 13/11/2018

Par Maître Duverneuil, avocat en droit public

Le 15 octobre 2018, l’ARS a publié la  synthèse d’une étude sanitaire portant sur les plaines d’Achères, Méry-sur-Oise et Pierrelaye, Carrières-sous-Poissy et Triel-sur-Seine, dans les départements des Yvelines et du Val-d’Oise. On y apprend qu’après avoir fait l’objet d’épandages massifs d’eaux usées brutes, entre 1895 et 1999, elles ont été en partie urbanisées. On y découvre ensuite que des établissements dits sensibles (écoles, crèches, collèges…), mais aussi des jardins potagers ouvriers, des parcs ou encore des maisons individuelles avec des jardins, ont été aménagés dans ces zones.

Les résultats d’investigation des sols superficiels [de ces constructions] sont sans appel : la teneur en plomb est à l’origine de « risques sanitaires inacceptables » pour les enfants. Comment se fait-il que les responsables politiques aient autorisé ces aménagements sans que des mesures de dépollution préalables adéquates aient été exigées et réalisées ? (...) Les citoyens des communes concernées ont le droit de connaître la vérité sur l’étendue de la pollution des sols et de ses impacts sur leur santé et sur celle de leurs enfants. (...) L’exercice de ce droit doit permettre aujourd’hui de déterminer l’étendue des responsabilités, des risques, et des préjudices, afin que les victimes actuelles et futures de cette pollution puissent engager des actions en justice.

Plus d’infos

Tags: 

Pages

Partager