Vie du réseau

[ ÉVÉNEMENT ] - Pour une rénovation efficace, pensez global ! Journée technique le 05 février à Brest

Créé le : 28/01/2019

La rénovation du parc de logements comme du parc tertiaire constitue un enjeu majeur pour la transition écologique. Qu'est-ce qui permet aujourd'hui de passer à l'action ? Quels sont les freins et leviers identifiés ? Quelles démarches se révèlent les plus efficaces ?

Rendez-vous mardi 5 février 2019, à partir de 9h au Quartz, 60 rue du Château à Brest.

Cette journée est organisée par le Réseau Breton Bâtiment Durable, en partenarait avec le CROA Bretagne, Renov'habitat Bretagne, et le Conseil en Energie Partagée Bretagne.

Déroulé de la journée : échanges en plénière durant la matinée, puis partage des expériences dans le cadre d'ateliers et de visites l'après-midi.

> Plus d'infos

Collectibio : recyclez les emballages plastiques

Créé le : 23/01/2019

Treize marques bio viennent de lancer le premier collectif de recyclage complémentaire des emballages plastiques en France.

Collectibio est une initiative collective financée par 13 marques bio (Babybio, Celnat, Danival, Direct Producteurs fruits secs, Food 4 Good, Grillon d’Or, Iswari, J.Favrichon, Lima, Markal, Priméal, Soy, Vitabio). Elle se veut être une solution pour la collecte et le recyclage des emballages plastiques jusqu’à présent non-recyclés. Ses premières boxs de collecte sont déployées depuis janvier dans les magasins bio en France. En effet, les filières existantes peinant à recycler et valoriser tous les plastiques. Bien que recyclables et parfois même collectés, certains emballages ne seront jamais recyclés et finiront enfouis ou incinérés. La filière bio a donc décidé de s'engager.

Le programme Collectibio permettra de collecter et recycler certains types de plastiques aujourd’hui non-recyclés. Dès le début 2019, environ 850 magasins bio dans toute la France seront progressivement équipés de « box de collecte » pour accueillir les plastiques souples, doypacks, gourdes, films plastiques, sans distinction de marques. La liste des points de collecte est disponible sur www.collectibio.fr.

Les marques membres du collectif expliquent :

« Le sujet de la pollution plastique pose un vrai problème environnemental. Pour nous marques de la bio, il était très important de faire notre possible pour que ce plastique soit collecté, recyclé, et ne se retrouve pas dans la nature. Ce projet innovant devait évidemment se construire dans le cadre d’une aventure collective, et c’est aussi ce qui fait la différence de notre filière bio spécialisée ».
 


Les 13 marques du collectif sont également engagées, à titre individuel, dans une démarche d’éco-conception, de réduction à la source de leurs emballages plastiques et d’amélioration de leur recyclabilité.


Une action collective, des magasins aux consommateurs


Collectibio doit maintenant mobiliser tous les maillons de la chaine et en particulier les consommateurs qui devront ramener les emballages concernés en magasins.

Jacques Minelli, Directeur commercial de l’enseigne Satoriz, partenaire du programme, est plutôt confiant quant à l’engagement des consommateurs :

« Fournisseurs et magasins spécialisés bio ont conjointement travaillé pour pallier aux insuffisances criantes du recyclage des plastiques en France. Nous ne doutons pas que les consommateurs sauront être à la hauteur de l’enjeu qui nous concerne tous. »


Les emballages collectés seront pesés, triés puis stockés. Une fois une quantité de déchets suffisante atteinte, ils seront broyés puis transformés en granules de plastique pour devenir de nouveaux objets du quotidien : bancs, pots, arrosoirs, etc. Ces emballages auparavant incinérés ou enfouis, auront alors une seconde vie.

Collectibio est un projet innovant et fédérateur qui a nécessité 2 ans de travail et un investissement conséquent, entièrement financé par les 13 marques du collectif, et conçu en coopération avec le réseau de distribution des enseignes spécialisées. Cette démarche est animée et coordonnée par le Synabio, syndicat professionnel des entreprises de la bio, en partenariat avec TerraCycle, entreprise innovante, devenue leader mondial dans le traitement des déchets difficilement recyclables.

 

Jean-Marc Lévêque, Président du Synabio :

« Citoyens, entreprises, associations, collectivités, sont tous amenés à être acteurs de la gestion des déchets. Aujourd’hui, la conscience collective évolue, elle fait bouger les lignes et nous fédère dans l’action. Avec cette initiative conjointe, les entreprises bio démontrent qu’elles savent dépasser les enjeux de concurrence pour agir ensemble. ».



Les boxs Collectibio seront installées dans les magasins partenaires de l’initiative : Biocoop, Biomonde, Comptoirs de la Bio, L’Eau Vive, La Vie Claire, Naturalia, Naturéo, Satoriz et autres magasins indépendants.


Plus d'infos : www.collectibio.fr
 

[VIDEO] - Interviews d'acteurs de la Transition à EnerGaïa

Créé le : 22/01/2019

Retour en vidéo sur le dernier Forum EnerGaïa : interviews d'acteurs de la Transition énergétique rencontrés à Montpellier sur le salon, en décembre dernier.

Retrouvez aussi le supplément Transition Pro réalisé par Sans Transition! en partenariat avec EnerGaïa pour le salon :

 

 

Retrouvez le supplément Transition Pro Energaia :

Un vote pour préserver les hérissons à Rennes

Créé le : 18/01/2019
Crédit : Pixabay

Le projet « préserver la biodiversité ordinaire de nos quartiers » va être soumis au vote du budget participatif de la ville de Rennes, du 18 janvier au 10 février. L'action principale est centrée sur la préservation des hérissons en milieu urbain. 

Le budget participatif de la ville de Rennes au secours des hérissons ! Le projet consiste à financer des passages à micro-faunes et des gîtes pour ces petits mammifères. Le but est de mettre en avant l'importance de la préservation de la biodiversité ordinaire en milieu urbain.

L'expérience se déroulera dans le quartier de la La Courrouze et pourra être étendue au reste de la ville si elle est concluante. Elle se couplera avec un travail de sensibilisation du voisinage sur la présence du hérisson dans le secteur.

Une dimension sociale

Le projet porte aussi une dimension sociale en impliquant les associations localement engagées dans la préservation de la biodiversité. Par ailleurs les gîtes pourraient être construits par des ateliers d'insertion locaux.


 

Plus d'info : https://fabriquecitoyenne.rennes.fr/projects/budget-participatif-4-2/collect/depot-des-projets-3/proposals/preserver-la-biodiversite-ordinaire-de-nos-quartiers

[ INITIATIVE ] Ecofrugal, un guide pour faire rimer pouvoir d'achat et écologie

Créé le : 18/01/2019

Fin du mois vs Fin du monde - 402 pages de solutions en libre accès pour concilier écologie et pouvoir d'achat.

La communauté écofrugale met en libre accès son recueil de solutions pour partager avec tous les Français ses solutions qui font rimer écologie avec pouvoir d'achat, vous pouvez le télécharger directement à l'adresse suivante https://www.monatelier-ecofrugal.fr/guide/

Wikipédia des solutions bonnes pour la planète et le pouvoir d'achat, sera mis en place et enrichi, puis actualisé avec les retours de communauté écofrugale afin que tout le monde puisse contribuer au pouvoir de vivre.

BRETAGNE : c'est parti pour les 13e Trophées du développement durable !

Créé le : 15/01/2019

Les candidatures pour la 13e édition des Trophées bretons du développement durable sont ouvertes jusqu’au 17 mars.

Cette 13e édition sera à nouveau l’occasion de valoriser les actions innovantes menées par les associations, les entreprises, les acteurs publics et les établissements d’enseignement sur le territoire breton.

Organisés par l’État, l’ADEME Bretagne et la Région Bretagne, en partenariat avec la Chambre régioanle de l'Economie Sociale et Solidaire Bretagne, Arkéa, Bruded, l'Académie de Rennes et les Chambres de commerce et d’industrie de région Bretagne, ces Trophées récompenseront des initiatives régionales à bénéfice environnemental, social, démocratique et d'économie responsable et solidaire. Quatre dimensions qui sont traduites au travers des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU pour lesquels la France s’est engagée en 2015. Ces ODD forment le coeur de l’Agenda 2030 qui décrit l’horizon idéal d’un développement durable supposant autant la justice sociale que la croissance économique, la paix et la solidarité que la préservation des écosystèmes.

Une centaine de projets seront étudiés, parmi lesquels un lauréat par catégorie d’acteur. Pour cette édition, le jury décernera aussi un Trophée « Ensemble » pour le projet collaboratif le plus innovant.


Pour participer...


Participer aux trophées permet de valoriser son engagement éco-responsable et ses savoirs-faire, de promouvoir ses pratiques, mais aussi de bénéficier de la couverture médiatique des Trophées et profiter du soutien des partenaires et des réseaux professionnels. Et tenter d'être récompensé par un label reconnu depuis 13 ans et de gagner la réalisation d’un clip sur son projet.

Déposez votre candidature sur le site des Trophées à la rubrique «Candidatez !» ouverte jusqu’au 17 mars 2019. Le comité de sélection régional se réunira pour élire les cinq lauréats. Remise officielle des Trophées bretons du développement durable au cours d’une cérémonie organisée au printemps.

 


Plus d'infos
www.tropheesdd.bzh

Enercon : de la production à la distribution

Créé le : 15/01/2019

L‘un des principaux fabricants d’éoliennes, Enercon, s‘implique désormais dans des technologies d‘avenir telles que le stockage de l‘énergie, la mobilité électrique et les réseaux intelligents.

En aval de la production d'électricité d'origine éolienne sur ses turbines, Enercon intègre désormais le stockage. Via un système qui permet la conversion du courant continu côté batterie en courant alternatif côté réseau : l'interface E-Storage 2300 (pour une puissance nominale maximale de 2.300 kW ). Une conversion bidirectionnelle assurée par un ensemble de convertisseurs (éprouvés depuis des années en éolienne) placés dans un conteneur de 12 mètres, associé à une batterie et un contrôleur permettent la contribution au réglage de la fréquence ou le lissage des variations de puissance des parcs éoliens. Cette batterie souvent de type Li-Ion, sera pré-configurée à la capacité de stockage requise, déterminée selon les besoins de l‘application envisagée.

Du stockage à la recharge

Continuant de dérouler le fil de l'innovation, Enercon s'engage aussi dans la mobilité électrique et les réseaux intelligents (Smart Grids). Les onduleurs, qui équipent toutes ses éoliennes, servent de composants-clés dans ses stations de recharge (E-Charger), permettant une recharge ultra rapide des véhicules électriques. Les prochaines générations de véhicules pourront atteindre une autonomie de 400 km en moins de 10 minutes, avec une électricité issue de l‘énergie éolienne. Cela tout en stabilisant et en soutenant le réseau d‘alimentation, grâce à des fonctions avancées de services au réseau intégrées par Enercon.

Ce nouveau concept de stations de recharge rapide est en train de voir le jour à Nordhausen, en Allemagne. Il est possible d’y recharger jusqu‘à quatre véhicules électriques sur une station, de façon très rapide, avec des temps d'attente très courts.

Enercon va plus loin et transporte des éoliennes sur son E-Ship 1 (photo), étonnant cargo doté de rotors Flettner à effet Magnus qui utilisent la force du vent pour appuyer la motorisation traditionnelle. Ses quatre cylindres rotatifs verticaux de 27 mètres de haut et 4 mètres de diamètre font office de voiles tubulaires métalliques qui permettent de réduire de 30 à 40 % la consommation de carburant.


Plus d'infos
www.enercon.de/fr

5ème OFF du DD : cap sur l'architecture frugale !

Créé le : 11/01/2019
Centre œnotouristique Viavino de Saint-Chritol - Architecte Phillippe Madec - © Pierre-Yves Brunaud

2019 verra la 5e édition du OFF du DD, manifestation organisée dans plusieurs villes pour mettre en lumière des projets de bâtiments, paysages ou de territoire novateurs. Candidatures ouvertes jusqu'au 31 Janvier.

Créé en 2012, le OFF du DD est une manifestation indépendante portée par des associations de professionnels du bâtiment engagés dans les démarches durables, novatrices et non conventionnelles. Ces associations organisatrices sont :
à Paris, ICEB, CO2D, Ekopolis, à Lyon , Ville Aménagement Durable, à Marseille, Envirobat-BDM et à Montpellier ou Toulouse, Envirobat Occitanie.
 
Pour son cinquième millésime, le OFF du DD souhaite réaffirmer les objectifs sur lesquels il s’était fondé en 2012 : donner de la lisibilité à des projets pionniers, d’avant-garde, frugaux, qui ont mis en oeuvre avec une forte ambition les solutions architecturales, techniques ou d’usage anticipant le contexte futur : climat, énergie, ressources, modes de vivre…

Alors que partout – et encore récemment dans le Manifeste pour une frugalité heureuse - est soulignée l’irresponsabilité qu’il y a à ne rien changer ou à se contenter de mesurettes. On continue majoritairement à construire, mettre en paysage ou aménager quasiment comme avant. Le OFF du DD souhaite montrer que, face à ces blocages, des solutions alternatives et adaptées existent et sont déjà mises en oeuvre.

 

Pour l'amélioration des pratiques


L’objectif du OFF du DD n’est pas de décerner des prix mais bien de promouvoir une dynamique d’amélioration collective, de valorisation des opérations et des débats thématiques. Ainsi que de faire progresser l’acte de construire et d’aménager.

L'appel à projet s'adresse à des projets de bâtiment, de paysage, de territoire (urbains et ruraux), et d’urbanisme temporaire. Des projets portant sur les modes de vivre, les modes de faire, les solutions architecturales ou techniques. Sont attendues des propositions innovantes, originales, prospectives, éco-responsables, à haute valeur ajoutée sociétale. Des innovations qui contribuent à enrichir la réflexion et à améliorer les pratiques, aucun champ d’investigation n’étant exclu.

Ces projets pourront concerner indifféremment une construction neuve, une extension, une rénovation de bâtiment, un projet d’aménagement urbain ou de paysage, la requalification d’un quartier, une expérience participative, une pratique innovante de conception, de réalisation, de collaboration, démarche et solutions originales…

Dépôt des dossiers sur le site www.leoffdd.fr jusqu'au 31 Janvier.

Une dizaine de projets seront sélectionnés, ils feront l’objet d’un film et seront présentés au cours de journées nationales organisées successivement sur les 4 sites participant à l’évènement (Paris, Lyon, Marseille, Montpellier ou Toulouse). Ces journées rassemblent quelques 1000 acteurs.


Plus d'infos : www.leoffdd.fr

 

 

Pages

Partager