Vie du réseau

Etats généraux de l'alimentation : prolongation en Bretagne

Créé le : 31/01/2018

La Biocoop Les 7 Épis et l’un de ses fondateurs, Lylian Le Goff, médecin, environnementaliste, proposent de donner une "suite" aux États généraux de l'alimentation en organisant  le 14 avril, à Lorient "Les Assises de la transition alimentaire et agricole".

Au programme de cette journée : ateliers, tables rondes et conférences pour apporter sens, cohérence et stratégie.

« La sécurité alimentaire peut être assurée par une agriculture très majoritairement  biologique en 2050 », estime Lylian Le Goff, sous trois conditions.  « Il faut que les critères d’une alimentation saine s’imposent aux modes de productions. Que la consommation de protéines animales diminue au profit de protéines d’origines végétales. Que l’on réduise les gaspillages ».

Spécialistes et grand public sont invités à s’emparer de ces sujets, le temps de trois tables rondes et ateliers ayant pour sujets :  

- la transition alimentaire : les critères d'une alimentation saine, durable, à la portée de tous doivent être déterminants pour la prévention sanitaire et la feuille de route agricole

- la transition agricole : ses modalités agronomiques et socioéconomiques pour passer de l'agro-chimie à l'agro-biologie en Bretagne

- la « consom'action » comme levier du changement.

De nombreux grands-témoins apporteront leurs éclairages dont Claude Gruffat, président de Biocoop. Une première étape initiée par la Biocoop Les 7 Epis qui espére que l'idée sera répliquée, permettant ainsi de lancer une dynamique de réflexion interrégionale !

 

Plus de renseignements : ega-bretagne@les7epis.bzh

Et www.les7epis.fr

Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire : coopérer pour innover

Créé le : 31/01/2018

Retrouvez le supplément de La Caisse d'Epargne Bretagne - Pays de Loire en lien avec le concours Mon Projet Innovant.

Six lauréats ont été récompensés pour le prix Économie Sociale et solidaire en décembre dernier, à Nantes, lors d'un événement dont le magazine Sans Transition ! était partenaire.

Des initiatives remarquables récompensées par la Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire, afin de soutenir l’Économie sociale et solidaire à travers le concours Mon Projet Innovant.

Retrouvez le supplément dédié paru dans Sans Transition! Bretagne : ici

Et les interviews des lauréats : ici

 

Plus infos : monprojetinnovant.org

 

 

#JusticeFiscale : des actions citoyennes ciblent BNP Paribas partout en France

Créé le : 30/01/2018

Ce samedi 27 janvier 2018 des dizaines d’actions ciblent les vitrines des agences de BNP Paribas, la plus grande banque européenne et la plus implantée dans les paradis fiscaux. Ces actions visent à soutenir Nicole Briend, militante d’Attac, qui comparaîtra devant le tribunal de Carpentras le 6 février 2018 pour avoir participé à une action de « fauchage de chaise » en mars 2016.

Des militant·e·s d’Attac, et d’autres organisations comme ANV COP 21, les Amis de la Terre ou Bizi ! ont mené ces actions de communication citoyenne sur les vitrines des agences BNP Paribas pour interroger avec le slogan : « qui vole qui ? ». Les lanceurs/euses d’alerte, les journalistes et les militant·e·s qui dénoncent l’évasion fiscale ou celles et ceux qui l’organisent ? D’autres actions sont prévues ce dimanche 28 janvier ainsi que dans les prochains jours jusqu’au procès.

Attac VS BNP Paribas : qui vole qui ?

A Rennes, 8 militant·e·s d’Attac et d’ANV COP 21 ont été interpellé·e·s à 13 H 30 et ont subi un contrôle d’identité. Les personnes interpellées sont sorties du commissariat un peu plus d’une heure après.

Pour Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France, « le nombre de ces actions démontre que les citoyen·ne·s sont toujours plus déterminés pour mettre un terme à l’impunité fiscale dont jouissent les multinationales comme BNP Paribas ou Apple. Face à l’arrogance de la banque qui a porté plainte contre Nicole Briend, nous appelons à un grand rassemblement de soutien les 5 et 6 février 2018 à Carpentras. »

Une journée d’échanges sur les liens entre villes et campagnes

Créé le : 29/01/2018

La Région Bretagne organise, mercredi prochain, la 2e édition des « Territoires innovent ». Cette journée de travail a pour ambition de plonger les acteurs du développement local dans le concret et de mutualiser les expériences pour que les initiatives présentées puissent être à terme reproduites en différents points du territoire breton.

Près de 300 personnes réfléchiront ainsi aux liens entre campagnes et villes, thème retenu pour ce temps de partage.

Comment faire émerger des concepts innovants dépassant les préjugés sur le clivage - supposé - entre l’urbain et le rural ? Comment relier les ressources des villes avec celles des campagnes, et inversement ? Comment susciter des coopérations au-delà des frontières ordinaires ? Chercheurs, experts et intervenants locaux débattront de ces questions et des réponses à leur apporter, au fil d’une journée articulée autour d’une trentaine d’ateliers et témoignages.

Le matin seront ainsi présentées des initiatives pouvant paraître inattendues en ville ou à la campagne : rencontres du film documentaire en Centre Bretagne (Mellionnec), maraîchage en ville, art contemporain en milieu rural...

Les réflexions de chacun nourriront le travail engagé par la Région dans le cadre de la Breizh COP, démarche visant à rassembler tous les acteurs bretons impliqués dans les transitions (écologique, énergétique, numérique…) pour bâtir un projet global et fédérateur aboutissant à des engagements concrets et partagés.
 
Au Palais des Congrès – place des Ducs de Rohan - à Pontivy et en présence de Laurence FORTIN, Vice-Présidente de la Région Bretagne à l’aménagement territorial, et de porteurs de projets.
Ouvert à toutes et à tous, ce temps d’échange est appelé à être reconduit chaque année sur un thème nouveau pour conduire acteurs locaux, étudiants et chercheurs impliqués, à dépasser les concurrences éventuelles entre territoires.

 

Transition écologique et emploi : un outil d’évaluation

Créé le : 26/01/2018

Le Réseau Action Climat et l’Ademe proposent l’outil « TÉTE » (Transition Écologique - Territoires - Emplois) qui permet d'évaluer les emplois créés par les politiques climat-air-énergie à l’échelle territoriale. A destination des acteurs locaux, il est téléchargeable gratuitement en open source, accompagné d’un guide d’utilisation.

En 2030, entre 280 000 et 400 000 emplois en France pourraient résulter de la mise en place de politiques de transition énergétique et écologique. Les évaluations des politiques de transition écologique menées à l’échelle des territoires sont très peu nombreuses et nécessitent un travail conséquent de récolte de données spécifiques au territoire étudié.

C’est pourquoi le Réseau Action Climat et l’ADEME lancent l’outil TÉTE, élaboré avec la contribution de Philippe Quirion, économiste du CIRED, pour permettre aux collectivités, aux directions régionales de l’ADEME, associations locales, bureaux d’études et autres acteurs locaux d’effectuer une évaluation des emplois qui pourraient être créés grâce à la mise en place de leur Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET), Schéma Régional de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) ou d’autres scénarios énergétiques. Cet argument socio-économique, est primordial pour le développement de politiques climat-énergie ambitieuses.

Cet outil, au format Excel, est téléchargeable gratuitement en open source et est accompagné d’un guide d’utilisation sur : www.territoires-emplois.org

Remise des prix « Zéro phyto » Bretagne

Créé le : 25/01/2018
Au centre : le sénateur Joël Labbé sénateur , l'animateur radio Denis Cheissoux et le vice-président de la région Bretagne, Thierruy Burlot - Crédit : JD / LMDP

Soixante-cinq communes, quatre intercommunalités et sept lycées : le vice-président à l'Environnement de la Région, Thierry Burlot, a remis les prix « Zéro phyto » Bretagne 2018, à Rennes, jeudi 25 janvier. L’événement s'est déroulé en clôture du Carrefour de l'eau, en présence du sénateur écologiste du Morbihan, Joël Labbé, à qui l'on doit la fameuse « loi Labbé » qui bannit l'utilisation de pesticides dans les espaces publics. 

 

Découvrez ci-dessous les différents lauréats du prix 2018 :

 

Les Défis Familles à Alimentation Positive débarquent en Finistère.

Créé le : 24/01/2018

La Maison de la Bio du Finistère (MAB 29) porte la première édition finistérienne des Défis Familles à Alimentation Positive, pour une alimentation bio accessible à tous.

L'objectif est d'accompagner une quarantaine de foyers vers une alimentation saine et équilibrée en introduisant des produits bio locaux, sans augmenter le budget. Une opération qui dure 1 an pour apprendre à mieux manger.


Les familles participantes sont accompagnées de janvier à octobre 2018. Les foyers seront fédérés en équipes autour de 4 structures du territoire :
- le centre Social de Kerangoff
- le centre Social de Kerourien
- La Mutuelle Familiale et Générations futures
- le Groupe d’Entraide Mutuelle « Au petit grain »

La Maison de la Bio est l’association finistérienne regroupant les professionnels qui travaillent dans l’agriculture biologique ainsi que les consommateurs et les environnementalistes. Elle est entièrement dédiée au développement de la bio et gérée par des professionnels de la bio.

L'initiative Défis Familles est soutenue par l’ARS, La Mutuelle Familiale, Biocoop Finis Terra, Générations Futures et la ville de Brest

Au 19e Carrefour des gestions locales de l’eau, remise des prix "Zéro Phyto".

Créé le : 22/01/2018

Partenaire du Carrefour des gestions locales de l’eau, la Région Bretagne participe pleinement au programme 2018 de ce rendez-vous annuel des acteurs publics de l’eau, les 24 et 25 janvier.

En effet, la Région animera notamment la seconde journée en proposant un débat consacré aux solidarités de l’eau, après avoir distingué les 65 nouvelles collectivités bretonnes ayant banni l’usage de produits phytosanitaires.

Cette année encore, la Région profite du Carrefour des gestions locales de l’eau pour décerner les prix Zéro Phyto et récompenser ainsi les collectivités ayant cessé d’utiliser des produits phytosanitaires dans la gestion de leurs espaces publics (jardins, stades, cimetières…). En 2018, 65 communes rejoignent les 238 villes déjà labellisées portant à 850 000 le nombre de Bretons et de Bretonnes vivant dans une commune labellisée, soit un quart des Bretonnes et des Bretons ! 7 lycées sont aussi distingués, portant désormais à 23 le nombre d’établissements bretons garantis « Zéro Phyto » avec une gestion différenciée de qualité.

À l’heure actuelle, 75% des communes bretonnes sont engagées dans cette démarche encouragée et saluée par la Région à travers la remise de ces prix.

La Région Bretagne organisera ensuite, en réunion plénière, un débat consacré aux solidarités de l’eau (intitulé « Solidarités de l’eau, un pour tous, tous pour un »). Comment partage-t-on l’eau sur un territoire qui en manque ? Les solidarités territoriales déjà à l’œuvre (financières, techniques, amont/aval, terre/mer, urbain/rural) sont-elles suffisantes alors que les lieux de consommation sont de plus en plus déconnectés des lieux de production ?

En présence de Thierry BURLOT, Vice-Président de la Région Bretagne à l’environnement, l’eau, la biodiversité et le climat.
 


Carrefour des Gestions Locales de l’Eau - Parc des Expositions de Rennes
https://www.idealconnaissances.com/carrefour-eau/

 

ilek accompagne le premier projet français en autoconsommation collective

Créé le : 19/01/2018

Un collectif d’habitants, "Les Colibres" vient de passer les vacances de Noël dans la première résidence alimentée collectivement par des panneaux solaires. Le fournisseur d’électricité local ilek, a accompagné ce projet pilote en France.

Produire et consommer collectivement de l'énergie est aujourd’hui une réalité : plus de 30 personnes ont décidé de s’associer pour participer à une aventure : créer un lieu de vie commun, participatif et intergénérationnel. Selon Laurent Chirié, président du collectif, c’est la vision commune qui compte : « Chez les Colibres, nous avons des valeurs : l’échange des biens de consommations, l’entraide et le partage des connaissances ».

Le collectif basé à Forcalquier dans les Alpes-de-Hautes-Provence s’est lancé dans un projet d’habitat partagé voir (https://lescolibres.jimdo.com). Au travers de la construction des 11 logements, le collectif des Colibres a souhaité mettre en commun la production d’électricité photovoltaïque par des panneaux solaires sur site.
L’installation des panneaux photovoltaïques a été réalisée sur les bris soleils des logements individuels sur une surface cumulée de 96 m2 (puissance installée de 15,6 kWc). Elle permettra de produire 22 000 kWh. Etant donné la consommation annuelle de référence des 11 logements (54 900 kWh), le projet permettra d’atteindre 40% d’autonomie énergétique. ilek précise que l’objectif pourra être amélioré en fonction des économies réalisées individuellement sur chaque logement.

Autoconsommation collective

Le collectif Les Colibres s’est tourné vers ilek pour assumer les opérations de fourniture d’électricité et de répartition de la production. En effet, étant donné que la production des panneaux ne permet pas de subvenir intégralement à la consommation, les locataires complètent leurs besoins électriques avec un contrat d’électricité local proposé par ilek. Par ailleurs, ilek propose également de répartir l’électricité produite par la centrale en réduction sur les factures de fourniture des différents logements.

Pour rappel, l’autoconsommation collective est encadrée et elle intervient « lorsque la fourniture d’électricité est effectuée entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs finaux reliés entre eux au sein d’une personne morale et dont les points de soutirage et d’injection sont en aval d’un même poste public de transformation d’électricité de moyenne en basse tension ». La loi précise également que les points doivent être gérés par un fournisseur pour compléter la part énergétique manquante.

Bénéficier d’une énergie locale, c’est le fer de lance d'ilek qui valorise l’électricité produite par des producteurs renouvelables solaires, éoliens ou hydroélectriques. "Permettre à un collectif de consommer de l’énergie produite localement est dans notre ADN" annonce Julien Chardon, cofondateur d’ilek qui a été séduit par le projet ambitieux porté les Colibres.

Plus d'infos : www.ilek.fr


 

Les 1ères assises nationales de la citoyenneté : 2 jours pour apprendre et échanger autour de la citoyenneté

Créé le : 18/01/2018

Le Département d’Ille-et-Vilaine, partenaire de cette 1ère édition, propose des rencontres autour de la citoyenneté et de l’engagement.

Comment le citoyen peut-il être acteur de solutions innovantes pour le climat, l’économie circulaire, la laïcité, le service public, le handicap, la démocratie participative, le sport et la culture? Le Département propose d’y répondre à travers sept conférences et tables rondes, dans sa salle de conférences, et dix rencontres sur son stand.

« Placer le citoyen au cœur de nos politiques publiques est notre priorité pour la lisibilité de notre action pour l’Ille-et-Vilaine et ses habitants. Etre partenaire des premières Assises nationales de la citoyenneté était donc une évidence pour le Conseil départemental. » explique Jean-Luc Chenut, Président du Département d’Ille-et-Vilaine

Egalité Femme-Homme : construisons tout.te.s ensemble - Vendredi 19 janvier, 12h30-14h, Village partenaires, stand du Département 

Le Département s’est engagé dans un plan d’actions ambitieux en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Parmi 41 actions, on trouve notamment :

- L’intégration dans les programmes de construction des trois futurs collèges d’un objectif d’égalité filles-garçons. La cour de récréation doit pouvoir être investie par l’ensemble des élèves et les sanitaires doivent être accessibles à tous. Une 1ère en France.

- La tenue, le 8 mars à Saint-Domineuc, d’une conférence par Mélissa Plaza, ancienne joueuse de football professionnelle, sur les préjugés dans le sport.

Intervenant : Arthur Tarroux, chargé de mission Egalité femmes-hommes au Département d’Ille-et-Vilaine.

 

Développement durable : je suis collégien et j’agis pour ma planète, avec la participation de Jean Jouzel - Vendredi 19 janvier, 14h-15h15, salle de conférence du Département                      

Le Département accompagne les collèges dans leurs actions de développement durable : lutte contre le gaspillage alimentaire, promotion d’une alimentation responsable, optimisation de la gestion des déchets par le tri, etc.

Des élèves des collèges René Cassin à Cancale, Pierre-Olivier Malherbe à Châteaubourg et La Tour d’Auvergne à Rennes présenteront des actions réalisées au sein de leurs établissements et échangeront avec le climatologue et glaciologue Jean Jouzel autour de la question « Comment vivrons-nous dans 15 ans ? ».

Avec la participation de Franck Pichot, vice-président délégué à l’Education et la Jeunesse et Sandrine Rol, conseillère départementale déléguée à l’Environnement et l’Agenda 21, au Département d’Ille-et-Vilaine.

 

Citoyenneté et handicap : le citoyen acteur de solutions - vendredi 19 janvier, 16h-17h30, salle de conférence du Département             

Comment les personnes en situation de handicap et leurs proches peuvent-ils être acteurs du parcours de ces personnes et force de propositions pour l’amélioration du service qui leur est apporté ?

Intervenants : Françoise Courteille, Première vice-présidente du Département d’Ille-et-Vilaine, déléguée aux Solidarités, Personnes âgées et Handicap, Marie-Christine Poulain de l’association EPI Bretagne, Hugues Aubin de My Human Kit et Richard Fernandez du collectif handicap 35.

 

Grand projet routier en forêt d’Araize : l’impact décisif d’une contribution citoyenne - Vendredi 19 janvier, 16h15-17h30, Village partenaires, stand du Département

La forêt d’Araize est un écrin de verdure situé sur la commune de Martigné-Ferchaud. Un tronçon routier de la 2x2 voies Rennes/Angers a été inauguré en 2017. En amont du chantier, le comité consultatif environnement du Département a émis des préconisations, telles que, notamment, la réalisation de passages pour la grande faune (sangliers, chevreuil…) et les batraciens et la mise en place de hauts grillages afin de protéger les chauves-souris. Ces préconisations ont été suivies, faisant de cette réalisation, un chantier exemplaire.

Intervenante : Pascale Géraud, chargée de mission Education à la nature au Département d’Ille-et-Vilaine.

 

Regards croisés : comment faire vivre la citoyenneté à l’échelle d’un Département ? Avec la participation du Département de Haute-Garonne - Samedi 20 janvier, 10h30-12h30, salle de conférence du Département

La démocratie participative n’est plus cantonnée à l’échelon communal. Le Département d’Ille-et-Vilaine innove en associant ses habitants à l’élaboration de ses politiques publiques : mise en place de comités consultatifs et de démarches participatives associant les citoyens depuis une quinzaine d’année.

Quelles formes la participation citoyenne peut-elle revêtir à l’échelon d’un Département ?

A quelles problématiques les Départements peuvent-ils être confrontés en matière de démocratie participative ?

Intervenants : Claudine David, vice-présidente et déléguée à la Citoyenneté et à la démocratie participative et Thiphaine Lehuré, en charge des démocraties participatives du Département d’Ille-et-Vilaine, Paulette Salles, conseillère départementale en charge du Dialogue citoyen et Pascal Jarry directeur de la mission démocratie participative/égalité femmes-hommes du Département de Haute-Garonne.

 

A l’occasion de ce forum, le manuscrit du marquis Lafayette, qui a inspiré la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 sera exposée au public. Ce texte, inspiré de Jefferson, Locke, Montesquieu et Rousseau est l’un des trois projets retenus par l’Assemblée constituante le 18 août 1789. Jean-Luc Chenut, président du Département d’Ille-et-Vilaine, est à l’origine de l’exposition de cette œuvre symbolique, en cette année de commémoration des 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

 Le Couvent des Jacobins : nouveau centre des congrès de Rennes, 6 rue d’Echange.

 

Plus d'infos : http://www.ille-et-vilaine.fr/fr/actualite/ille-et-vilaine-rendez-vous-e...

 

 

Pages

Partager