Salon de l'écologie 2016 : l’événement « phare de la filière » biodiversité

Créé le : 31/10/2016
DR

Colloques, revue de l'innovation du secteur de la gestion de la biodiversité mais aussi rendez-vous grand-public : la 8ème édition du salon de l'écologie aura lieu du 2 au 5 novembre, à Montpellier. Rencontre avec Olivier Thaler, maître de conférence en écologie à l'université de Montpellier, qui organise l’événement avec ses étudiants. 

Pourquoi dédier un festival à l'écologie professionnelle ?

Le salon est né en 2008. Il s'agissait de proposer aux étudiants en Master d'ingénierie en écologie et gestion de la biodiversité d’organiser un événement dans le but d’acquérir des compétences opérationnelles en matière de management de projet. Le tout dans un contexte où, depuis le début des années 2000, s'est développée une écologie professionnelle appliquée. Ce qu'on appelle la « croissance verte » a entraîné la création de nouveaux métiers, dans les secteurs des déchets, des transports ou encore des énergies. Ce mouvement a généré la création de plusieurs milliers d'emplois dans la biodiversité. Nous sommes devenus en quelques années le salon phare de la filière.

Quels seront les temps-forts du salon ?

Le salon se déroule sur trois jours. Chaque journée est dédiée à un type de public. La première, le jeudi 3 novembre , est vraiment consacrée aux professionnels de l'écologie au sens strict. « Ecolotech », un congrès scientifique passera en revue les principales innovations techniques du secteur. A 14h, nous décernerons un « trophée de l'innovation ». Le ou les gagnants remporteront 25 000 euros.

Le vendredi 4 novembre, le public convié sont plutôt des étudiants et des lycéens. La journée est intitulée « Ecolo-job ». Il s'agit de se renseigner sur les formations et les métiers de l'écologie professionnelle. Une cinquantaine de structures seront là pour présenter leurs activités. Dans ce cadre, sera organisée la remise du « Prix de l'environnement », en partenariat avec la Banque populaire du Sud, et animée par le présentateur Denis Cheissoux. Le prix récompensera les meilleures réalisations environnementales des associations.

La troisième journée, samedi, sera plus grand public. Elle se déroulera au Zoo du Lunaret. Nous proposerons des animations artistiques et culturelles basées sur la biodiversité. Il s'agit de rappeler que la biodiversité c'est sympa et dynamique et que celle-ci est loin d'être foutue ! Ce sera un vrai rendez-vous nature pour montrer combien on peut s'amuser avec la nature.

Il y a t-il une nouveauté cette année ?

Le salon est désormais officiellement parrainé par l'université. Ce qui est très important pour nous car avant, l'événement était essentiellement perçu comme étant une manifestation étudiante. Cela nous donne une légitimité supplémentaire. Rappelons que le salon, c'est 5000 à 6000 visiteurs et plusieurs centaines de professionnels présents. Nos objectifs futurs seront que l'agence nationale de la biodiversité, qui doit s'installer à Montpellier, devienne partenaire du salon. Mais aussi que la nouvelle grande région Occitanie s'associe à notre démarche. Il s'agit de passer d'un événement étudiant à un événement institutionnel.  

Plus d'infos :

www.salon-ecologie.com

Tags: 

Partager