L'humoeur de Marguerite : Noël au balcon

Publié le lun 10/01/2022 - 09:00
© Pixabay

Une fois par mois, Sans transition! publie une chronique : "L'humoeur de Marguerite". Ce mois-ci, l'auteur nous raconte son réveillon de Noël en famille... et en terrasse.

Je sais pas vous, mais nous on a fait le réveillon de Noël dehors. Sur la terrasse. A vrai dire, ce n’était pas vraiment le réveillon, puisque c’était un déjeuner et c’était pas vraiment Noël parce que c’était le 23. Vous savez ce que c’est, on fait plusieurs repas de Noël pour voir toute la famille. Nous on a commencé le 23 au déjeuner. Dehors. Je précise d’emblée que c’était en région parisienne, pas dans un endroit où il est normal de manger dehors en décembre.  

- Normal, normal, allez savoir ce qui est normal de nos jours, dit ma belle-sœur, en se resservant une petite lichette de champagne.

- Moi je me souviens, dit mon grand-père, à Noël, il y avait toujours plein de neige et parfois, quand il y en avait trop, chacun restait chez soi, c’était impossible de faire des repas de famille.

- Le bonheur, marmonna mon beau-frère dans sa barbe.

Dehors, au moins, on était bien pour les gestes barrières.

- Oui mais le virus il préfère le froid. Il circule peut-être davantage si on est dehors, dit ma nièce, étudiante en médecine.

- De toutes façons, que ce soit le coronavirus ou le fisc, on est cernés, grommela mon frère.

Je sais pas vous, mais moi je les vois venir de loin, les sujets politiques en famille. Quand j’en vois un à l’horizon, j’hésite pas à faire quelque chose de spectaculaire pour détourner l’attention, comme taper dans les mains et organiser un jeu de société improbable, changer brutalement de sujet ou bien renverser une bouteille. Là, j’ai dit :

- Le GIEC, ça sert à rien qu’ils claquent du fric à faire des rapports, vox clamans in deserto, ils feraient mieux de dépenser l’argent à faire autre chose.

- Ah ouais, quoi ? dit ma belle-sœur, en se re-re-resservant une petite lichette de champagne.

- Ça veut dire quoi vox clamans in deserto ? demanda mon neveu.

- C’est quoi le GIEC ? dit mon père, dont la photo figurerait dans le dictionnaire comme illustration parfaite du mot « climato-ignare », si ce mot existait.

- Moi, j’ai trop chaud, j’enlève mon pull, dit mon fils.

Ouf, on a évité la politique, me dis-je.

Bref, qu’est-ce qu’il faisait chaud. Noël au balcon, Paco Rabanne, disait le regretté Pierre Desproges.

Je sais pas vous, mais moi j’adorerais qu’il vienne à un réveillon de Noël chez moi, Pierre Desproges. Mais surtout, j’adorerais qu’il y ait plein de neige, comme à l’époque de l’enfance de mon grand-père.