Catherine Berger, incubateur LR Set : « Le dialogue est la colonne vertébrale du bien-être des salariés »

Créé le : 12/06/2017
Pixabay
Connec’sud est le rendez-vous des entreprises innovantes soucieuses d’améliorer leurs performances. Il se tenait à Montpellier, les 7 et 8 juin. À cette occasion, Catherine Berger, directrice de LR SET, incubateur spécialisé dans l’accompagnement de projets et d’entreprises du secteur sportif et du tourisme, et membre de Synersud (réseau régional des incubateurs d’entreprises innovantes), est intervenue dans le cadre d'une table ronde consacrée à la qualité de vie au travail dans les entreprises innovantes.

Comment les incubateurs peuvent-ils accompagner les jeunes entrepreneurs dans une démarche de qualité de vie au travail ?

Avant, la capacité du chef d’entreprise à s’adapter et à innover avait beaucoup plus d’importance que la qualité de la vie au travail. Mais aujourd’hui, celle-ci est essentielle dans l’image que les entreprises renvoient. On ne peut plus seulement se focaliser sur l’aspect économique, et occulter les problématiques managériales. Dans le sport par exemple, il est très important que la dimension du plaisir soit prise en compte. Et LR SET, de par son activité dans ce domaine, est au cœur de cette problématique. Nous accompagnons les entreprises avant, pendant, et 36 mois après leur création, avec la volonté de favoriser le bien-être des salariés. Pour cela, il faut donner du sens, et sensibiliser au dialogue, aux échanges. C’est important, à la fois pour communication externe et interne de l'entreprise.

Quels sont les dispositifs que vous mettez en place pour aider les entreprises à améliorer la qualité de vie au travail de leurs personnels ?

Nous pensons que la qualité de vie au travail passe par une montée en compétence. C’est pourquoi nous proposons des formations, dans plusieurs domaines. Il y a par exemple la gestion du personnel ; nous sensibilisons et formons aux nouvelles méthodes de management, plus respectueuses et bienveillantes. Dans le sport, il y a beaucoup de startups, c’est un environnement en mouvement. Il faut donc que le management évolue en permanence, tout en garantissant la qualité de vie au travail. Les sportifs ont beaucoup d’activités en dehors de leur emploi, et il faut s’adapter à leurs situations. Nous mettons en place des systèmes d’évaluation et des enquêtes de satisfaction, pour mesurer l’impact de notre action, mais aussi pour habituer les entreprises à prendre en considération les retours de leurs salariés. En termes de communication, nous mettons en place des temps collectifs au sein de l’entreprise.

Comment une structure comme LR SET travaille-t-elle à l’amélioration du bien-être de son propre personnel ?

Nous sommes sensibilisés à ces pratiques managériales. Nous pensons que le dialogue est la colonne vertébrale du bien-être des salariés, alors nous avons mis en place des temps en collectif, des temps d’échanges informels, comme des déjeuners par exemple. Nous avons également institué une sixième semaine de congés payés, et l’arrêt maladie de nos salariés est payé dès la première journée. Nous nous adaptons aux rendez-vous médicaux et personnels de nos employés, et, pour ceux qui ont des enfants, leurs horaires sont adaptés aux mercredis par exemple.

Plus d'infos : www.lrset.org

Partager